© Jenny Balmefrézol
L’objectif zéro déchet, c’est quoi ? C’est une démarche qui vise à réduire les déchets produits entre autres par la consommation de biens à durée de vie limitée, en utilisant par exemple des objets réutilisables. Ainsi, l’impact sur la santé de notre belle planète est limité. C’est alors tout naturellement, lorsque l’on souhaite s’inscrire dans une démarche écologique, que le choix de l’allaitement (si la santé de la maman le permet et si elle le souhaite) est fait. En tant que mammifères, il est parfaitement naturel d’allaiter ses enfants. Outre les bénéfices sur la santé physique et psychique de ces derniers et sur celle des mères, allaiter nos bébés et bambins est totalement gratuit, ne génère aucun déchet et n’épuise pas les ressources naturelles, contrairement aux boîtes de lait infantile qui ne peuvent être entièrement recyclées et dont la production nécessite l’utilisation d’une grande quantité d’eau (sans compter celle utilisée ensuite pour reconstituer le lait en poudre). De plus, allaiter n’engendre aucun gaspillage puisque le sein produit les quantités dont l’enfant a besoin, le lait est toujours à bonne température et ne nécessite aucun contenant autre que notre cher sein. Mais quand on allaite, de quoi a-t-on besoin, mis à part le soutien de l’entourage et les bonnes infos ?

Les objets utilisés dans le cadre de l’allaitement

Les seins restant le « matériel » principal, une mère allaitante peut néanmoins être amenée à utiliser malgré tout quelques objets pour l’aider au quotidien :
  • des coussinets d’allaitement réutilisables et lavables lors des montées de lait (très très utiles au début, croyez-moi !) ;
  • des coquillages d’allaitement pour prévenir les crevasses et les aider à cicatriser, le cas échéant ;
  • un tire-lait si reprise du travail ou selon les convenances, que l’on peut se faire prescrire et louer en pharmacie (le tire-lait est donc utilisé dans le temps) ;
  • divers contenants pour conserver le lait maternel (les matériaux les moins polluants seront privilégiés).

L’allaitement, une alternative naturelle à certains cosmétiques ou soins

Notons par ailleurs que l’allaitement permet de réduire l’utilisation de certains médicaments (en prenant toujours garde de demander l’avis d’un professionnel) ou cosmétiques, et donc de réduire la production de déchets, puisque le lait maternel pourra être utilisé en cas d’égratignures, de coupures, etc., pour en favoriser la cicatrisation. Cet « or blanc » aux bénéfices multiples pourra aussi être utilisé dans l’eau du bain pour la peau fragile de nos bébés, sur leurs fesses en cas d’érythème, sur les mamelons des mères en cas de crevasses, ou encore pour confectionner des savons pour toute la famille1. Ne surtout pas hésiter à se renseigner auprès de professionnel.les de l’allaitement afin d’en avoir l’utilisation la plus écologique possible !

Informer autour de l’allaitement, un réel impact sur l’environnement

Combien de femmes regrettent de ne pas avoir allaité, ou de n’avoir pas continué à allaiter, par manque d’informations, ou au contraire par excès de fausses informations […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.