Être parent n’est pas une mince affaire. C’est savoir trouver sa manière de faire, d’être et de penser notre éducation, notre accompagnement pour ces petits êtres que l’on souhaite aider à grandir, à être eux-mêmes, à s’envoler. Des millions de questions au programme et quatre grands piliers pour y répondre : écouter, apprendre, se faire confiance et évoluer. J’aime bien cet adage qui dit « Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants. » Cela me convient parfaitement. J’aime le mouvement, leur énergie, tout ce qui fait que notre rôle de parent est en perpétuelle co-construction. Parent, c’est une part de notre vie, de notre quotidien. Et quand notre quotidien est bousculé, quand tout ce qui fait notre routine est secoué, il faut réinventer. C’est parfois stressant, angoissant. Comment faire pour concilier tout ce que l’on faisait « avant » alors que tout est différent ? Il n’y a pas de recette, mais je vous livre quelques ingrédients qui sont, à mon sens, utiles à avoir chez soi.

Se créer des repères

Quand, autour de nous, les éléments sont mouvants, posons-nous la question de ce qui est important pour nous, de ce qui est important pour les enfants. À partir de là, il faut aussi redéfinir ses besoins. J’aime bien l’idée de pouvoir les exprimer. C’est une belle activité à faire en famille. Sur une grande feuille, nous nous représentons au centre : un dessin, une photo... ce qui vous parle ! Et autour, nous notons nos besoins : nos besoins émotionnels, nos besoins affectifs, nos besoins professionnels... Bref tout ce qui est nécessaire et tout ce qui nous permet de nous sentir bien. Une fois toutes nos feuilles complétées, nous choisissons si nous voulons les afficher, les conserver quelque part, etc. Cela permet de pouvoir y revenir, de les faire évoluer.

Du temps pour tous

Qui dit crise, dit stress généré par la perte de nos habitudes. Les journées durent toujours vingt-quatre heures et nous oscillons entre des moments d’intense activité et des moments de vacuité qui peuvent être inconfortables. Notre vie s’équilibre autour de plusieurs aspects, plus ou moins développés, selon notre façon d’être, notre tempérament et nos habitudes de vie. Il faut pouvoir, alors que toutes les cartes sont rebattues régulièrement, ne pas perdre de vue nos multiples facettes. Pour ma part, j’ai laissé se déployer mon besoin de rencontres et d’échanges en réalisant des visios en plein confinement, en soutenant des personnes isolées. Je comble mon besoin d’activité physique avec de nombreux allers-retours à l’école à pied quand je n’ai pas la possibilité de faire mon sport préféré. L’automne est là, j’ai ressorti mes bottes en caoutchouc et nous sautons dans les flaques avant de prendre un bon bain. Nous avons créé de nouveaux moments en famille. Mon équilibre nécessite aussi du temps pour moi, rien qu’à […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.