©Pixabay
La vie est pleine de rebondissements et, parfois, cela mène à la séparation. Mais qui dit « séparation » ne dit pas « fin du paternage ». Certains papas ne se sentent pas dépourvus de leur rôle et s'investissent pour vivre avec plaisir cette situation : c'est le cas de Samuel et de Eldan.Samuel est charpentier, il a trois enfants. Eldan lui aussi est artisan, il a deux enfants et attend un nouveau bébé. Ils ont tous deux leurs enfants en garde alternée, en temps équivalent avec les mamans, Samuel une semaine sur deux et Eldan par tranches de quinze jours.

Des papas disponibles

Samuel me confie : « J'aime tout faire avec eux : cuisine, devoirs, sorties, courses, visiter des amis, jouer, etc. De façon générale, j'essaie de donner suite à leurs idées et envies. J'essaie aussi de partager du temps à deux, avec chacun d'eux, selon les opportunités. » Eldan aussi partage son quotidien tout entier avec ses enfants, d’autant plus qu'il a fait le choix de ne pas les scolariser. « Quand mes enfants sont avec moi, je ne travaille pas, je suis à cent pour cent avec eux. On aime beaucoup voyager à vélo, dormir à la belle étoile, aller à des événements festifs. On part souvent rendre visite à des amis, de la famille. On va au marché, je les accompagne dans leurs activités, on joue et puis on vit ensemble le quotidien. » Eldan habite à la campagne, dans une maison au confort volontairement sobre. Ils vont chercher l'eau au puits, font du feu pour la chauffer, ils lavent leur linge foulé aux pieds. Pour les repas, ils utilisent aussi le feu. Ils partagent une petite maison sans électricité où la promiscuité ajoute à la proximité des relations. « Chez leur mère, c'est très différent, ils tirent parti de chaque mode de vie. Quand ils sont avec moi ils ne réclament jamais leur mère, ils ne l’appellent pas au téléphone, ils sont dans l'instant présent et vice-versa. »

Choix éducatif et idéal à atteindre

Samuel et Eldan réfléchissent avec sincérité à l'éducation qu'ils souhaitent pour leurs enfants. Samuel partage : « Je veille à leur bien-être, à leur épanouissement. Je tente de me rendre compatible avec ce qu'ils sont, chacun individuellement, et assure la cohésion du groupe “famille”. Je les aide à résoudre leurs problèmes, par eux-mêmes dans l'idéal. J'aime suivre leurs idées et leur spontanéité, rebondir sur leurs initiatives. Dans mon rôle de papa, j'ai opté pour un maximum d'écoute. Je tente de gérer ma colère et ma frustration. Malheureusement, je dois reconnaître les nombreux travers dans lesquels je suis tombé comme dans des ornières. Mais il y a aussi eu des victoires et plus simplement de nombreuses expériences qui font ce qu'est, à ce jour, ma relation avec mes enfants et je crois que celle-ci est plutôt belle. »

Tirer profit de la situation

« Avec la séparation, j'ai pris conscience de "l'éphémérité" de mon rôle de […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.