ldphotographe.be
Si l’on part du principe que toute femme sait accoucher parce que son corps est fait pour ça, on peut se demander quel est l’intérêt de se préparer à la naissance. C’est pourtant actuellement capital. Déjà parce que la médecine a aujourd’hui la main-mise sur le savoir qui touche au corps féminin et à l’accouchement, au point que les femmes ne connaissent plus leur corps et ont « oublié » comment accoucher, perdant de fait toute confiance en elles. Ensuite, parce que l’accouchement tel qu’il est pratiqué majoritairement en France est ultra-médicalisé et bien loin de l’accouchement naturel. Pourtant, de plus en plus de femmes souhaitent redevenir maîtresses de leur accouchement. Il est donc pour ça indispensable d’être renseignée afin d’avoir toutes les clés en main pour faire respecter ses choix.Aujourd’hui, beaucoup de femmes vont accoucher sans s’être réellement renseignées sur ce qu’est un accouchement et sans s’être posé une question très importante : comment souhaitent-elles accoucher et dans quelles conditions ? Et quelles sont les meilleures conditions pour accoucher ?Il se trouve que l’idéal est très loin de ce qui est fait majoritairement en France aujourd’hui. Les meilleures conditions d’accouchement sont un cadre intimiste, silencieux, et peu éclairé. En effet, une femme en plein travail n’a aucune envie d’être entourée de monde, dans le bruit et sous des néons agressifs. L’accouchement doit idéalement se dérouler naturellement, sans intervention inutile, sans injection d’ocytocine pour accélérer le travail et sans anesthésie péridurale qui pourrait au contraire le ralentir et empêcher la future maman de sentir ce qui se passe dans son corps. Cette dernière doit pouvoir être libre de ses mouvements, afin de pouvoir bouger comme elle le souhaite pour soulager au mieux la douleur et aider le bébé à descendre dans le bassin. De même, elle doit pouvoir choisir la position qui lui convient le mieux pour accoucher. Enfin, toutes ces conditions sont importantes pour le bébé également : elles lui garantissent une naissance sereine (même si cela n’exclut pas les complications, cela peut toujours arriver) et une arrivée dans ce monde calme et tranquille. Pour lui aussi, le calme, l’intimité et une lumière douce sont importants.Aujourd’hui en France, la majeure partie des accouchements se déroulent dans des structures hospitalières. Si certaines sont ouvertes aux accouchements dits naturels et si certaines équipes respectent le besoin d’intimité en limitant le personnel accompagnant à un ou une sage-femme et un ou une aide-soignant.e, en laissant les femmes en travail bouger comme elles le désirent et en éclairant faiblement la pièce, d’autres sont loin de tout ça, et les témoignages de femmes dont la salle d’accouchement était un boulevard sont encore trop nombreux. Les accouchements en hôpital ou en clinique étant majoritaires, il convient de s’y attarder. Précisons avant d’aller plus loin que si cet article promeut et encourage un certain type d’accouchement (le plus naturel et le plus respectueux possible), il n’a pas pour but de stigmatiser certains choix (comme celui de prendre la […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.