© Jenny Balmefrézol
Sans que nous y pensions, notre quotidien est ponctué de nombreux rituels. Certains sont semblables d’une famille à l’autre et d’autres sont propres à chacune. Du lever au coucher, de la pleine lune à la lune noire, du jour de l’an aux anniversaires en passant par les semaines de vacances, toute l’année nous avons nos habitudes et nos coutumes, plus ou moins présentes selon les foyers.

Les habitudes sont des manières ordinaires, habituelles, de vivre, de penser et d’agir. Elles sont souvent vécues de manière inconsciente et font partie de notre quotidien. Les rituels eux sont a contrario une invitation à vivre consciemment un moment, à transformer l’ordinaire en sacré. C’est une occasion d’être plus ancré dans l’instant présent et de le célébrer. Pour définir la notion de rituel, l’anthropologie sociale1 rencontre des difficultés. Ce terme évolue et est remis en question régulièrement. On rattache souvent le rituel au domaine du sacré, voire du religieux et même parfois au monde de la magie. Les anthropologues ne sauraient pas dire depuis quand Homo sapiens réalise des rituels, il est même possible que ce soit depuis toujours. Le mot rituel est associé aux rites, aux cérémonies, aux coutumes. Pourtant on parle également de rituel quand il s’agit de l’histoire avant d’aller dormir ou des croissants du dimanche matin. En psychologie de l’enfant, on dit que les rituels sont propices à l’autonomie, qu’ils sécurisent et qu’ils rassurent. Ils donnent confiance, ils aident les enfants à construire leur identité, structurent la vie, facilitent l’apprentissage et permettent de surmonter les angoisses. Ils procurent également du plaisir et créent des liens forts et particuliers. « Chez mes grands-parents, on mange toujours de la brioche au petit déjeuner, ensuite on va promener le chien. Le soir ma mamie me lave le visage avec un coton, j’aime beaucoup cela parce que c’est frais », raconte, yeux pétillants, une fillette. Les petits sont souvent très friands de cette structuration. Que ce soit au moment du repas, à l’heure du coucher ou au rythme des saisons, les rituels soutiennent, accompagnent et enchantent la vie.

Célébrer la vie

Nous savons très bien fêter les anniversaires et Noël, mais il y a tellement d’autres occasions de se mettre en fête, et ça fait du bien à toute la famille ! Je vous parlerai ici des rituels comme autant de cérémonies à faire en famille. Ce sont des espaces que l’on offre à nous-mêmes et à nos proches au cours desquels le temps est ralenti. Il devient alors possible de vivre pleinement et profondément un moment particulier. Barbara Biziou partage dans son livre sur les rituels2 : « Quand on prend le temps de s’arrêter et de bénir tout ce qu’on a, sa nourriture, sa maison, sa famille, on apprend à apprécier chaque instant et à découvrir le bonheur de vivre dans la plénitude du moment […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.