Partout en France des acteurs particuliers œuvrent pour la réduction des déchets. À 35 ans, psychomotricienne et maman de deux enfants (Margaux, 9 ans, et Paul, 6 ans et demi), Anne fait partie de ces personnes. Militante zéro déchet, elle est présidente de l’association Zéro Déchet Beauvais. Chez elle, la lutte contre les déchets est un engagement très fort.
  • Grandir Autrement : Bonjour Anne, peux-tu nous expliquer ce qui t’a amenée vers la réduction de tes déchets ? Anne : La première chose que nous avons faite, ce sont les couches lavables. D’ailleurs à cette époque, c’était la seule. J’avais lu qu’une couche jetable mettait plus de quatre cents ans à se dégrader dans la nature, je me suis dit « c’est impossible que je mette ça à mes enfants ». Et puis en 2016, nous avons déménagé dans une maison plus petite. Nous avons dû trier notre grenier et notre surconsommation nous a sauté aux yeux. À cette époque, j’ai aussi regardé un documentaire sur la vie de Béa Johnson1. Je m’étais surtout dit que ce n’était possible qu’aux États-Unis, mais j’ai commencé à acheter en vrac à ce moment-là pour essayer.
  • Aujourd’hui, tu ne jettes vraiment jamais la poubelle ordinaire ? Si, nous avons encore quelques petites choses à jeter. Nous sortons la poubelle recyclage une à deux fois par semaine. Elle contient les bouteilles Tetra Pak®2 et les emballages de colis Vinted quand nous en avons. La poubelle ménagère, c’est environ 1 kg par mois. Évidemment cela augmente lorsque nous faisons du vide.
  • Où fais-tu tes courses ? J’achetais autrefois mon vrac en boutique spécialisée mais une super initiative a vu le jour près de chez moi : une adhérente de l’association Zéro Déchet Beauvais a monté une camionnette de vrac pour distribuer ce type de produits sur les marchés. Je m’approvisionne donc auprès d’elle. J’en profite pour aller sur le marché acheter mon pain, mes légumes, et éventuellement la viande.
  • Mais ça ne te coûte pas plus cher ? Alors si, je pense que ça me coûte un peu plus cher. La famille (presque) zéro déchet3 parle de 150 € de courses par semaine pour quatre personnes, c’est à peu près ce que nous faisons. C’est vrai que c’est un gros budget alimentaire. Mais maintenant, je fais des économies sur l’hygiène : je fais mon dentifrice, les produits ménagers sont ultra simples, notre budget vêtements est réduit aussi. Finalement, dans le budget général, on s’y retrouve clairement. Sans compter que nous avons vendu une de nos deux voitures. Nous n’en avons plus qu’une et faisons le reste des trajets à vélo. C’est une économie énorme.

Dentifrice maison

  • 10 g d’argile verte – action assainissante
  • 5 g de carbonate de calcium (blanc de Meudon) – action nettoyante
  • 10 g de SCI – tensioactif pour la mousse et le nettoyage
  • 12 g de xylitol – édulcorant aux propriétés anticarie
  • 12 g d’huile de coco – action antibactérienne
  • 10 gouttes d’HE (huile essentielle) de menthe des champs – haleine fraîche
  • 3 gouttes d’HE de tea tree – antibactérien
Mélanger les poudres dans un […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.