© Jenny Balmefrézol-Durand
Je suis mère de trois enfants et leur arrivée dans ma vie fut une énorme révélation. J’ai toujours su que je voulais fonder une famille mais ce que je ne savais pas, c’est à quel point ce serait un facteur d’élévation personnelle.  Le temps des grossesses fut pour moi passionnant, bien que non dénué d’épreuves. Je me suis occupée de moi comme cela ne m’était jamais arrivé, car prendre soin de moi juste pour moi n’était pas dans mes habitudes, mais prendre soin de moi parce que je portais la vie, ça alors, quelle évidence ! J’ai mangé en conscience des aliments qui allaient faire du bien à mes bébés. J’ai dormi pour qu’ils grandissent bien. Pendant ces trois grossesses, je me suis renseignée, j’ai lu, j’ai cherché, j’ai échangé avec d’autres, j’ai creusé, approfondi, j’ai réfléchi. Quel accouchement je veux vivre ? Comment je veux materner, qu’est-ce que je veux transmettre ? Je me suis même formée pour devenir doula. J’ai aussi contacté la partie intuitive de mon être, j’ai écouté mon cœur et mes intuitions. Je me suis prise de passion pour la parentalité, c’était le point de départ de tout en réalité : l’alimentation, la politique, le choix de notre lieu de vie, mes choix professionnels, etc., tout me ramenait à ça.

Donner le meilleur de moi-même

Quand ils étaient bébés, à l’âge où l’éducation n’a pas encore de sens, je disais souvent, « Ce n’est pas moi qui élève mes enfants, ce sont eux qui m’élèvent, ils me poussent vers le haut ! ». Ils m’ont permis de voir le beau à chaque instant, ils m’ont appris à m’émerveiller d’un rien. Ils m’ont offert l’occasion quotidienne de donner le meilleur de moi-même, de jour comme de nuit. Grâce à eux et pour eux, je me suis plongée avec ferveur dans des sujets fondamentaux tels que l’alimentation, la santé, les médecines alternatives, l’éducation bienveillante, la pédagogie. Je me suis formée pour transmettre des soins énergétiques, pour eux, et aujourd’hui c’est un de mes métiers ! Avec leur papa, nous avons cherché à faire de notre lieu de vie un endroit sain, offrant de multiples possibilités. Un lieu ouvert, riche, avec des animaux, des végétaux, un havre où nos enfants pourraient s’épanouir en lien avec la nature et en interaction avec d’autres, hors de l’école et en liberté. J’ai cherché le mieux pour eux, dans beaucoup de domaines et j’y ai rencontré des éléments qui constituent aujourd’hui les gros piliers de ma vie.

Saisir les opportunités pour grandir

Grâce à mes enfants j’ai découvert des sujets, des musiques, des personnes que je n’aurais sûrement pas rencontrés par moi-même. Mon fils est passionné de foot et je vous assure que je n’étais pas prédestinée à m’intéresser à ce sujet, et pourtant... Grâce à mes enfants, je développe sans cesse ma créativité (pour rendre le quotidien magique, pour pallier un problème, etc.). J’ai aussi appris plus que jamais à être […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.