© Pixabay

Nous insistons souvent à Grandir Autrement, et nous ne sommes pas les seuls, sur l'importance du jeu libre pour les enfants. Il leur permet en effet de développer leur imagination et leur créativité et sert également les apprentissages, y compris scolaires, en les rejouant différemment, en se les appropriant. Mais pour qu'il puisse être présent dans le quotidien des enfants, il leur faut du temps libre, c'est-à-dire du temps où rien n'est programmé, où ils n'ont pas « quelque chose à faire ». Et bien sûr, cinq minutes entre les devoirs et le dîner ne suffisent pas.

Notre mode de vie actuel fait que nous avons généralement des emplois du temps très chargés. Réussir à articuler entre eux les horaires de l'école, du travail des parents, de l'assistante maternelle ou de la crèche pour ceux qui ont des enfants plus jeunes et caser le nécessaire quotidien comme les courses, la préparation des repas, etc. : tout cela relève déjà parfois du tour de force. Le moindre retard peut mettre en péril cette organisation minutée et le temps libre fait figure de luxe inaccessible, bien qu'étant un réel besoin des enfants, au même titre ou presque que dormir ou manger. De plus cette course contre la montre quotidienne peut être une grande source de stress, à la fois pour les enfants, qui auront du mal à suivre le rythme, et pour les parents, qui risquent de perdre patience et de s'énerver plus facilement.

De la nécessité du temps libre

En tant qu'adultes, nous désespérons parfois de n'avoir « pas une minute à nous », et la société elle-même nous encourage à préserver du « temps pour nous ». En effet, ce temps qui n'est pas destiné à une activité particulière, ou bien à une activité qui nous plaît et que nous avons nous-même choisie, par opposition aux obligations professionnelles, ménagères ou autres, nous permet de nous ressourcer, de prendre soin de nous pour ensuite pouvoir plus facilement prendre soin des autres, en particulier de nos enfants. Pourtant, lorsqu'il s'agit de nos enfants, ce besoin de temps libéré de toute contrainte, obligation ou attente est souvent nié, plutôt considéré comme une sorte de caprice. Or les enfants ont réellement besoin de ces temps. Pouvoir rêver, imaginer des histoires, concevoir des inventions et les expérimenter, comprendre durablement certaines notions par l'expérience (la gravité par exemple) plutôt que par la théorie, jouer et rejouer certaines situations pour pouvoir les accepter et les intégrer... Autant de choses qui ne seront possibles pour les enfants que s’ils ont du temps pour les réaliser. C'est aussi en ayant du temps où l'enfant est libre de choisir ce qu'il veut faire que ses goûts vont s'affiner et s'affirmer. Vers quelle activité va-t-il aller si on lui laisse le choix ? Comment savoir (y compris pour lui-même) ce qu'il aime s'il doit se conformer aux activités planifiées pour lui  […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.