© Laurent Despontin
Il souhaite que les souvenirs ne soient pas uniquement gravés dans leur mémoire. Voici le portrait de Laurent Despontin, coiffeur, papa de six enfants, mais pas que. Laurent Despontin est passionné de photographie depuis son plus jeune âge. C’est d’abord vers les étoiles que son regard se porte. Pendant de nombreuses soirées, il observe et capture les beautés célestes. Les défis techniques que représente le traitement de ces images le passionnent : pouvoir faire apparaître sur un support visuel les galaxies et nébuleuses invisibles à l’œil nu. Des étoiles, il redescend sur Terre et s’exerce à la photographie de portrait. La magie n’opère pas : ces clichés manquent d’authenticité et d’émotions. C’est à travers les reportages de mariage qu’il va prendre conscience de l’importance émotionnelle qu’il veut immortaliser. Son travail photographique terrestre se précise : arriver à saisir l’émotion vécue. Laurent jongle ainsi entre les étoiles qui composent les constellations et celles qu’il peut apercevoir dans les yeux de ses clients lorsqu’il leur remet l’album de mariage.

Un pas vers la périnatalité

Laurent est papa six fois. Ses deux premiers enfants, d’une précédente union, sont nés à l’hôpital. Avec sa nouvelle épouse, ils ont fait le choix d’accueillir leurs quatre enfants à la maison. Lors de la grossesse de son troisième enfant, quelques photographies ont été réalisées par une photographe à quelques jours de la naissance. Regarder ces clichés lui font chaud au cœur. Pour leur deuxième enfant, ils décident également de pouvoir se remémorer cette grossesse et réalisent un reportage familial. Et là, l’envie que cette photographe soit présente le jour de l’accouchement pointe son nez. La naissance de leur fils sera donc immortalisée par de jolis clichés en noir et blanc. En tant que photographe, il se rend compte que rien n’est plus fort au niveau émotion que de pouvoir capturer la naissance d’un enfant. L’ayant expérimenté en tant que père, il en est d’autant plus convaincu. Laurent va donc entrer dans le monde périnatal, mais de l’autre côté de l’appareil cette fois. Ses premiers essais de fin de grossesse vont se réaliser en studio. Mais cette technique ne correspond pas au rendu qu’il veut pour son travail. Il repense alors au reportage réalisé lors de la grossesse de Balthazar : une balade en pleine nature avec toute la famille. Voilà ce qui lui parle ! La douce lumière extérieure et la spontanéité des personnes donnent un cadre plus proche de la réalité de la vie.

De photographe de grossesse à photographe de naissance

À la maison, on parle grossesse et naissance à toutes les sauces. En effet, l’épouse de Laurent est massothérapeute, spécialisée en périnatalité, et doula. La naissance étant la suite de la grossesse, la suite de l’immortalisation des bébés cachés dans les ventres arrondis de leur maman est l’immortalisation de leur arrivée sur Terre. Un premier accouchement à domicile est […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.