Il existe en Suède une nouvelle génération d’enfants qui ne connaissent pas la violence éducative ordinaire et pour lesquels la bienveillance est innée. Même qu’on naît imbattables est un film documentaire réalisé par Marion Cuerq, jeune Française passionnée par la société suédoise, et Elsa Moley, journaliste et réalisatrice franco-finlandaise. Toutes deux nous font découvrir le chemin parcouru par une nation entière vers un nouveau modèle éducatif fondé sur l’amour.

Une claque bien méritée

Nous avons tous un héritage familial fait de traditions que nous perpétuons, ou pas. Nos deux réalisatrices nous démontrent que l’éducation des enfants en fait partie. En France, frapper un adulte est une agression et taper un animal est cruel. Par contre gifler son propre enfant, lui donner une fessée et le menacer relève de son éducation. Parce que c’est pour son bien1 et parce qu’on l’aime. En France, on appelle cela le droit de correction, en Suède on appelle cela de la maltraitance.

Vers une nouvelle vision de l’enfant

Frapper son enfant, c’est l’exposer à des troubles psychiques et c’est aussi risquer de le tuer. Alors que la France tarde à suivre les recommandations de l’ONU2 quant aux droits de l’enfant, nos voisins suédois ont réussi à effacer de leur mémoire toute forme de violence. À tel point que les mots fessée ou gifle n’existent plus dans leur vocabulaire. Le peuple suédois doit cette évolution au vote d’une loi en 1979, l’abolition des châtiments corporels, renforcée à cette époque par une campagne d’information et par une obligation de signalement. Désormais l’enfant a une réelle place dans la société puisqu’il a acquis des droits lui permettant d’être écouté par ses parents. Cela implique une remise en question de la part des adultes, de leur propre éducation et de leur comportement envers leurs enfants. On rencontre maintenant des jeunes parents et des enfants qui sont nés au sein d’un foyer aimant et bienveillant et pour lesquels il est impensable et même choquant de voir un adulte taper son enfant dans la rue. Car taper c’est faire mal, et c’est l’inverse de l’amour. L’enfant doit pouvoir évoluer au sein d’une famille sécurisante lui permettant d’exprimer sa volonté propre au travers de ses émotions, car cela fait partie de son développement.

En Suède, l’enfant grandit en toute autonomie

Nous sommes des exemples pour nos enfants. Si nous leur montrons que nous leur faisons confiance, alors plus tard ils se feront eux-mêmes aussi confiance. L’enfance est une priorité pour les Suédois. Il s’agit ici de donner aux plus petits les outils leur permettant de grandir dans le respect et l’empathie. L’enfant expérimente. Il apprend en observant et en imitant ses aînés, d’où l’importance de ce que nous décidons de lui montrer. Même qu’on naît imbattables nous emmène dans un univers où le parc en bois au milieu du salon n’existe pas. L’enfant peut déambuler à sa guise, à condition d’être prudent. L’enfant autonome n’est pas devenu pour autant un enfant roi. Écouter, prendre en compte ce qu’il souhaite dire, ne signifie pas qu’il peut faire tout ce qu’il veut. Un enfant respecté sera bien plus à même de s’approprier les règles de vie en société qui nous protègent tous, petits et grands. Il s’agit uniquement de traiter nos enfants tels que nous aimerions être traités.

Pourquoi faut-il voir ce film ?

Il faut voir ce film parce qu’il est riche en exemples forts et qu’il nous permet de comprendre pourquoi nous devons changer notre vision de l’enfance et repenser nos modèles éducatifs. Parce que la France est un des derniers pays européens à pratiquer la fessée. Le but de ce film est de sensibiliser à la cause des enfants, pour que la violence éducative ordinaire disparaisse. Pour les enfants imbattables ayant participé à l’élaboration de ce film, pour leurs sourires et leurs grimaces3.


1 – C’est pour ton bien, Racines de la violence dans l’éducation de l’enfant, Alice Miller, Éditions Flammarion (2015).
2 – En 2016, le comité des enfants de l’ONU a demandé à la France « l’interdiction des châtiments corporels dans tous les milieux, y compris au sein de la famille, dans les écoles, les garderies et dans les soins alternatifs ».
3 – Ce documentaire autoproduit est disponible sur le site https://www.imbattables-lefilm.com. Les fonds collectés servent uniquement à financer les projections du film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.