© Анастасия Гепп de Pixabay

Vous le savez sans doute, j’aime bien appuyer mes dires à propos du maternage – ou parentage – « proximal » sur des études, car cela peut conforter les parents qui le pratiquent et leur donner des arguments face aux critiques.

En voici quelques-unes sur les effets à long terme de cette façon d’être avec les enfants, que ce soit sur les adultes qu’ils deviendront ou sur la qualité des relations parents-enfants.

Les enfants maternés font des adultes bien dans leur peau et empathiques

J’ai déjà parlé de l’étude de J. Maselko qui a constaté que les individus à qui leur mère avait manifesté le plus d’affection (qualifiée d’« excessive » par les psychologues des années 1960…) quand ils avaient 8 mois avaient, trente ans plus tard, les niveaux d’anxiété, d’agressivité et de mal-être les plus bas1.
Plus récemment, une étude finlandaise2 a suivi pendant trois décennies 2 700 jeunes âgés au départ (en 1980) de 3 à 18 ans, dans le cadre de la Young Finns Study. Au début de l’étude, leurs parents avaient rempli des questionnaires à propos de la relation avec leur enfant : plus ou moins chaleureuse et plus ou moins acceptante. Ils ont ensuite été « testés » sur leur degré de compassion (à l’aide de questions du genre « je déteste voir quelqu’un souffrir ») en 1997, 2001 et 2012, alors qu’ils étaient âgés de 20 ans pour les plus jeunes à 50 ans pour les plus âgés. Résultat : plus ils avaient eu des parents aimants et chaleureux, plus leur degré de compassion était élevé.
On sait que les bébés ont une capacité d’empathie innée3. Mais cette capacité a besoin d’être nourrie, développée, entretenue par des soins aimants et empathiques de la part des parents. Sinon, elle risque de s’étioler, de rester limitée aux très proches, voire d’être détruite (en cas de maltraitance ou de négligence parentale).

Vingt ans après, les effets du peau à peau

Quant aux bébés prématurés qui ont bénéficié de « soins kangourous », ils montrent, jusque vingt ans après, « moins d’absentéisme scolaire, moins d’hyperactivité, moins d’agressivité et moins de conduites déviantes en tant que jeunes adultes4 ».

Les mères qui ont allaité restent plus sensibles

Une étude longitudinale5, faite auprès de 1 272 familles américaines, est la première à avoir enquêté sur les liens possibles entre durée d’allaitement et sensibilité maternelle jusqu’à dix ans après la fin de l’allaitement.
On entend par « sensibilité maternelle » la capacité de la mère à répondre à son enfant de façon synchrone et à lire les signaux qu’il émet, son ton émotionnel et son comportement envers lui.
Dans l’étude, plus l’allaitement avait duré, plus la sensibilité maternelle était grande. Comme l’a dit l’autrice principale de l’étude, « il y avait bien des études montrant un lien entre allaitement et sensibilité maternelle précoce, mais rien n’indiquait que nous allions observer un effet bien au-delà de la fin de l’allaitement ».

Les pratiques de maternage proximal, en particulier l’allaitement, ne font pas que changer les enfants, elles changent aussi les mères et les rendent plus empathiques.
Un coup de l’ocytocine ?!


Maselko J et al., Mother’s affection at 8 months predicts emotional distress in adulthood, J Epidemiol Community Health 2011 ; 65(7) : 621-625. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3118641
Hintsanen M et al., Parent-child-relationship quality predicts offspring dispositional compassion in adulthood : A prospective follow-up study over three decades, Developmental Psychology 2019 ; 55(1) : 216-225.
3 Voir par exemple ma chronique dans le n° 55 de Grandir Autrement, https://www.claude-didierjean-jouveau.fr/2016/10/30/empathie-avez-dit-empathie
Nathalie Charpak et al., Twenty-year Follow-up of Kangaroo Mother Care Versus Traditional Care, Pediatrics 2017 ; 139(1) : e20162063, https://pediatrics.aappublications.org/content/139/1/e20162063
Weaver JM, Schofield TJ, Papp LM, Breastfeeding Duration Predicts Greater Maternal Sensitivity Over the Next Decade, Developmental Psychology 2018 ; 54(2) : 220-227.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.