© Jenny Balmefrézol
Ne pas marcher dans les pas de ses propres parents, aller à contre-courant d'une éducation utilisant punitions et fessées sans le soutien de son entourage, c'est déjà suivre un chemin pas toujours aisé. Mais lorsqu'un parent veut privilégier une éducation douce et respectueuse de l'enfant sans que son partenaire ne le suive, cela devient périlleux... Voici un guide de survie du parent maternant qui se sent trop seul pour cette tâche.

Peut-être avez-vous cru que vous étiez d'accord sur votre philosophie éducative sans avoir vraiment échangé à ce sujet, tellement cela vous semblait une évidence. Peut-être encore avez-vous débattu et vous étiez-vous entendu sans que cela ne transparaisse finalement dans la réalité du quotidien. Ou bien votre manière d'accompagner vos enfants a évolué avec le temps et votre compagnon ne suit pas le même chemin. Ou vous recomposez une famille avec quelqu'un qui a connu une autre approche. Aujourd'hui, vous vous retrouvez sans soutien au sein de votre couple et seule1 à tenter de maintenir le cap de l'éducation bienveillante. Une situation peu aisée…

N'abandonnez pas trop vite !

Ce désaccord que vous rencontrez avec le père ou le manque de soutien de sa part ne s'avéreront peut-être pas irrémédiables. Voici quelques pistes pour donner à votre couple (ou même à votre ex-partenaire, puisqu'une fois les parents séparés, ils restent une équipe parentale à long terme) une chance de revenir sur la même longueur d'ondes, pour le bien des enfants. Renouez le dialogue à cœur ouvert. Si vous êtes dans une situation d'échange, parlez, dites-lui pourquoi cette attitude bienveillante est primordiale pour vous et en quoi vous ne la retrouvez pas dans son comportement. Évoquez vos objectifs, cherchez à partager de nouveau un but commun. Il serait vraiment dommage de ne pas tenter de trouver ou retrouver un accord sous prétexte que cela ne s'est pas fait tout seul dès le départ. Il est possible que rien ne soit encore perdu ! Faites en sorte de garder vivants à son esprit les grands principes qui comptent pour votre famille. Vous pouvez en parler fréquemment, réaliser une affiche ou un collage qui serve de rappel sur vos valeurs ou organiser régulièrement un conseil de famille entre parents. Peut-être vous êtes-vous davantage informée que lui ? Selon ses préférences, faites-lui une sélection d'ouvrages à lire ou résumez-lui l'essentiel. Ou encore laissez traîner vos livres ressources volontairement, avec des passages clés surlignés ! Peut-être pourriez-vous aller à une conférence ensemble ou suivre un week-end de formation ? Échangez aussi des anecdotes sur ce que vous avez vécu ou ressenti dans la journée, sur une parole ou une réaction d'un autre parent dont vous avez été témoin et qui vous a déplu ou que vous avez admirée. Transmettez-lui ce qui vous inspire.

De la bienveillance, là aussi

Assurez-le de votre soutien : il est possible que votre compagnon ou ex-compagnon souhaite réellement élever ses enfants dans le même esprit que vous mais rencontre des obstacles en chemin : sa propre […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.