© CB-B de Pixabay

Nous sommes le 2 octobre 2020 quand nous apprenons avec stupeur qu’Emmanuel Macron, sous prétexte de lutte contre le séparatisme, projette de mettre en vigueur une loi visant à interdire l’instruction en famille (IEF), qui ne serait alors autorisée que pour des raisons strictes de santé. L’école sera, si la loi passe, obligatoire pour tous les enfants dès 3 ans à partir de 2021.

Comme argument, la lutte contre l’islam radical (encore ce vieux refrain). Dans le communiqué, il n’est nulle part fait mention des nombreux parents pourtant majoritaires qui ont choisi l’IEF pour des raisons pédagogiques, philosophiques, physiologiques et de mode de vie (voyage, etc.) et aucunement pour des raisons religieuses. Les familles pratiquant l’IEF sont soumises chaque année à des contrôles sociaux et pédagogiques rigoureux qui permettent à l’État de garder un contrôle et un regard sur ces familles. Alors, sous prétexte que certains radicalisent leurs enfants, nous devrions, tous et toutes, renoncer à notre liberté ? Emmanuel Macron regrette que 50 000 enfants ne soient pas à l’école de la République, mais ces 50 000 enfants sont-ils vraiment des terroristes en puissance ? Quand la grande majorité des familles déclare ses enfants en IEF et accepte les contrôles, qui la plupart du temps se passent bien, peut-on vraiment les accuser d’être sectaires et dangereuses ?

D’année en année, les contrôles ont été durcis et cela fait un moment que l’État montre à quel point l’IEF lui déplaît. Pour des raisons qui n’ont pas de réelle véracité et pour une toute petite minorité, comment croire que ce n’est pas une simple excuse ? Emmanuel Macron s’est-il un tant soit peu renseigné sur ce qu’est l’IEF et sur les raisons qui animent les familles qui la pratiquent ? Excuse minable ou ignorance, à chacun de se faire son avis mais une chose est sûre, c’est une atteinte très grave à la liberté !

Aujourd’hui, l’instruction en famille, et demain ? La liberté de choisir notre vie se réduit comme peau de chagrin. Manifestations réprimées dans une violence inacceptable, mesures plus que discutables pendant le confinement (comme l’interdiction d’accéder aux espaces naturels), enfants testés en masse depuis la rentrée pour le COVID-19, policiers et gendarmes armés aux portes des collèges et lycées, élèves collés pour avoir soulevé leur masque une seconde pour respirer ! Il y a de quoi avoir des bouffées d’angoisse…

Réagissons pour stopper toutes ces mesures liberticides. Arrêtons d’accepter ces exercices de soumission. Il est temps de se lever et d’arrêter de regarder nos libertés être détruites les unes après les autres !

Pour réagir, militer et en savoir plus sur l’IEF :
– l’association UNIE : http://association-unie.fr/
– l’association Led’a : https://www.lesenfantsdabord.org/
– l’association Laia : https://laia-asso.fr/

Vous trouverez sur Internet des pétitions à signer contre le projet de loi.

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ces mots… je suis en train de préparer un courrier pour la députée de mon secteur, je suis effarée depuis vendredi et j’essaie de trouver en moi, en nous, la force de pouvoir parler d’une nouvelle liberté fondamentale qui s’envolerait…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.