© Sophie Elusse

Cela fait longtemps, déjà, que l’idée me traverse régulièrement l’esprit. Car s’il y a bien un groupe de personnes auxquelles je pense souvent lorsque je rédige mes articles, c’est vous, lectrices et lecteurs de Grandir Autrement. Je connais personnellement certains d’entre vous ; cependant, pour la plupart, je ne vous ai jamais rencontré·es. Néanmoins, cela peut paraître étrange, mais j’ai le sentiment de vous connaître, comme si le fait de penser à vous qui me lisez à chaque fois que je m’embarque à écrire dans ces pages, avait créé un lien particulier, je dirais même privilégié, une certaine intimité en somme, entre nous.

Il faut dire que je m’adresse à vous depuis plusieurs années maintenant. Est-ce cette relation au long cours qui me fait me sentir si proche de vous ? En partie sans doute. Car la durée crée le lien, inévitablement. Mais pas seulement.

Je me souviens de mes débuts en tant que lectrice de notre magazine (car oui, j’ai moi aussi été lectrice avant de devenir rédactrice pour Grandir Autrement !) et ce souvenir est inscrit en moi au marqueur indélébile. J’étais alors une toute jeune maman, fraîchement débarquée dans le monde de la parentalité, me débattant entre les injonctions de mon entourage et de la société, et mon intime conviction que le maternage proximal était la seule voie possible pour tisser ce lien indéfectible entre mon bébé et moi tout en répondant à nos besoins à tous les deux.

Grandir Autrement est alors apparu comme un phare dans le brouillard, la confirmation que j’attendais de ce que je ressentais profondément comme étant juste et naturel, et que, pourtant, tout ou presque autour de moi venait contredire sans cesse.

Je me revois encore feuilletant fébrilement les pages de ce premier numéro que j’ai eu entre les mains, mon cœur battant la chamade, un sourire de plus en plus épanoui sur mes lèvres et la certitude qui prenait place dans mon esprit que jamais, plus jamais, je ne serai seule sur ce chemin.

Un engagement, une mission

Depuis, j’ai eu d’autres enfants, j’ai pris confiance en moi en tant que maman, j’ai fait plein de belles rencontres, de mamans qui comme moi ont emprunté d’autres voies, je me suis documentée, encore et toujours, à travers des lectures, des conférences, des formations. Je me sens désormais plus forte, confortée dans mes choix, savourant jour après jour auprès de mes enfants grandissant le bonheur d’avoir écouté ma petite voix intérieure.

Je pense à tout ce chemin parcouru (et à celui qui m’attend encore) et je me réjouis de contribuer, à ma manière, à baliser votre chemin, à vous, lectrices et lecteurs, que vous soyez au tout début, comme je l’étais lorsque j’ai ouvert ce premier numéro de Grandir Autrement, ou que vous ayez déjà franchi plusieurs étapes mais que, malgré tout, vous êtes toujours heureux de vous sentir accompagnés dans votre évolution de parents.

C’est mon travail, et il me plaît, j’ai vraiment du plaisir à le réaliser au quotidien, et j’ai à cœur de le faire le mieux possible, mais c’est bien plus qu’un travail pour moi. C’est un engagement, c’est une mission à laquelle je ne peux faillir, car je sais que vous comptez sur moi et je ne veux pas vous décevoir. Oh, je sais bien que vous n’êtes pas toujours en accord avec tout ce que j’écris, que parfois tel ou tel article vous laisse indifférent, que tel autre vous heurte ou que tel autre encore vous agace, comme moi aussi j’ai pu être remuée (et le suis encore) à la lecture de certains articles. Je sais aussi que ces secousses sont parfois salutaires. Et lorsqu’elles ne le sont pas, libre à nous de passer notre chemin, n’est-ce pas ?

Enfin, voilà, aujourd’hui j’ai juste envie de vous dire merci. Merci à vous lectrices et lecteurs fidèles ou occasionnels, anciens ou nouveaux. Sans vous, Grandir Autrement n’existerait pas. Vous êtes notre moteur, une source d’inspiration permanente grâce à vos messages qui nous interpellent, nous émeuvent et nous éclairent.

Puissiez-vous grandir encore longtemps à nos côtés, et nous faire grandir à votre tour !

Maman de trois enfants, j'ai vu mes convictions quant à la nécessité de prendre soin de soi, des siens et de son environnement renforcées par la maternité. Déjà utilisatrice de produits naturels et privilégiant une alimentation la plus saine possible élaborée à partir de produits bio et locaux, j'ai tout naturellement poursuivi dans cette voie en allaitant mes enfants et découvert par la même occasion que je pratiquais le maternage proximal, étant aussi une adepte du cododo et du portage intensif en écharpe. Une fois plongée dans le bain, à l'écoute des besoins de mes tout-petits, je me suis passionnée pour la bienveillance et la non-violence rapportées à l'éducation. Et cela n'a plus cessé depuis ! Quand j’ai découvert Grandir Autrement, peu après la naissance de mon premier enfant, je me suis reconnue dans bien des témoignages, je me suis sentie concernée par les thèmes abordés et j’ai aimé d'emblée la façon dont les sujets étaient traités. Enfin un magazine qui parle de ce que je vis et ressens au quotidien, me suis-je dit ! C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de participer à l’élaboration de ce magazine en y adjoignant ma passion pour l'écriture afin de contribuer à la diffusion de sa philosophie qui m'a si bien éclairée sur mon chemin de maman.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.