© Sophie Elusse
Si, pour beaucoup, les vacances sont généralement synonyme de départ (on boucle ses bagages, on prend la route, on oublie tout, on change d’air…), elles ne sont pourtant pas incompatibles avec le fait de rester chez soi. Qu’il s’agisse d’une envie, ou d’un choix par dépit, comment profiter au mieux de cette période d’oisiveté à demeure ? Voici quelques idées à explorer et à décliner ! Il est vrai que j’ai la chance de vivre dans une région magnifique (la Bretagne, le Finistère pour être plus exacte, et tant qu’à faire, au bord de la mer), alors autant vous dire que je ne suis pas la seule, ici, à ne pas partir en vacances. Nombreux sont ceux qui restent profiter des multiples attraits de la région quand, pour une fois, ils disposent de tout leur temps pour le faire (pas d’obligations professionnelles, pas d’enfants à l’école, pour ceux dont les enfants sont scolarisés) : bref, la liberté totale ! On se retrouve sur la plage, on se croise aux festivals (et ils sont nombreux en cette période) qui rythment la saison, on se rencontre à vélo sur les petites routes dépourvues de voitures de l’île qui se trouve à un quart d’heure de bateau… On fréquente finalement souvent les mêmes endroits qu’en automne ou en hiver, mais ils nous semblent différents : il y a plus de monde, plus d’animation(s), aussi, l’ambiance est particulière. On a beau connaître la topographie des lieux par cœur, on est comme transportés ailleurs, « ça sent les vacances », comme on dit. Certains partent planter leur tente – ou poser leur caravane – à quelques kilomètres de chez eux, « parce que ça nous permet de vraiment décompresser, et de faire une vraie coupure avec notre quotidien », explique Élise qui, d’ailleurs, continue à travailler durant cette période, mais se sent « en vacances tous les soirs, dès qu’[elle] passe l’entrée du camping » et retrouve mari et enfants. « Partir ? On n’en éprouve pas le besoin », ajoute-t-elle, « en tout cas pas à cette période de l’année ».

Redécouvrir son environnement

Mais, me direz-vous (à juste raison), on n’a pas tous la chance de vivre au bord de la mer ! Soit. Je reconnais que sa proximité est une source de joie et d’énergie au quotidien (c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons fait le choix de nous y installer, mon conjoint, mes enfants et moi), néanmoins ce n’est pas la seule et il y a une multitude d’autres moyens de se sentir en vacances chez soi sans avoir du sable entre les orteils toute la journée. Voici quelques idées : • Planter la tente dans le jardin et y passer la nuit (les enfants adorent !). • Ou, s’il fait assez chaud, dormir à la belle étoile : on en profitera pour admirer le ciel et compter les étoiles filantes, c’est toujours un moment magique à […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.