© CC-BY-SA
Camion aménagé, camping-car, yourte, tipi, chalet, mobil-home, caravane, tiny house ou autre roulotte, ces habitats nomades sont loin du schéma classique de la maison à quatre murs. Quelles sont ces demeures atypiques, pourquoi attirent-elles de plus en plus et qui sont leurs habitants ? Nomade inconditionnel, voyageur occasionnel, hurluberlu, utopiste, rêveur des temps modernes, militant ou pragmatique : les cas de figure sont multiples et les raisons de faire le choix d’un habitat différent sont très nombreuses. Une chose est sûre, ce dernier influe sur le mode de vie. Les habitats nomades proposent de nombreux avantages individuels, sociétaux et écologiques. Ce type d’habitation peut être une alternative pour certains à la crise du logement, il réduit considérablement l’empreinte écologique et permet de revenir à l’essentiel. Petits, ils nécessitent moins de matériaux pour les construire et moins de chauffage et d’électricité au quotidien. L’habitat étant démontable ou mobile, son emprise sur le sol est très faible. Pour beaucoup ce choix est une démarche globale, qui concerne la sobriété, l’écologie et le désencombrement. L’habitat nomade peut être qualifié de maison de la liberté : il est vrai qu’être libre de se déplacer au gré des envies et des rêves reste une des valeurs fondamentales de leurs habitants !

Une autre vie est possible

Ces logements séduisent largement celles et ceux qui souhaitent travailler moins ou différemment, avoir plus de temps pour leur famille, pour leurs projets personnels, pour vivre en adéquation avec leur éthique. Beaucoup diront qu’en quittant une grande maison pour un habitat léger, ils ont fait le choix de la qualité et non plus de la quantité.

La caravane

La caravane est l’habitat nomade le plus connu dans nos contrées occidentales. Elle connut son heure de gloire avec la naissance des congés payés. Depuis elle ne se cantonne plus à déplacer des vacanciers et trouve sa place parmi les habitats alternatifs. Elle a des avantages certains comme son prix d’achat, très abordable. On en trouve d’occasion facilement. Elle est dissociable du véhicule, ce qui offre une certaine liberté dans les déplacements quotidiens. En cas de panne du véhicule, la caravane ne sera pas impactée, contrairement au camion ou au camping-car. « Je vis en caravane avec ma femme et nos deux enfants. Depuis neuf ans, nous nous sommes déplacés sept fois. Je suis artiste et je travaille en Europe sur des créations de spectacles vivants. Nous voyageons en fonction de mes opportunités. Grâce à ça, nous avons découvert des lieux fabuleux et nous avons appris plusieurs langues. Les enfants font parfois l’instruction en famille et sont parfois scolarisés. Ma femme Maria est traductrice et travaille via Internet. Le choix de la caravane était au départ financier car c’était un petit budget. Nous pensions que ce serait provisoire, car une caravane ne paraît pas être une vraie maison aux yeux de la société et nous le pensions aussi à l’époque. Et puis finalement, nous l’avons gardée. Quand on est heureux, pourquoi changer […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.