© Sandrine Silvestre
Face à l’un des fléaux majeurs de notre société qu’est la pollution, comment panser la planète ? Nous avons rencontré Arthur (10 ans) et Elisa (6 ans) pour en parler. Merci à eux.
  • Grandir Autrement : Lorsque l’on sensibilise à l’écologie, on parle souvent de l’impact de nos déchets sur l’environnement et des consignes de tri. Sauriez-vous me dire ce qu’est un déchet ? Arthur : Un déchet, c’est un reste de quelque chose dont on ne se sert plus, comme un emballage en carton, une bouteille en plastique, une boîte de conserve, etc., et que l’on met à la poubelle. Elisa : La nourriture aussi, quand on épluche les légumes.
  • Oui, il y a différentes sortes de déchets que l’on décline en fonction de leur matière (carton, papier, métal, verre, organique) et de leur dangerosité pour l’environnement. Tout ne se jette pas au même endroit. Arthur : Les piles, les ampoules, les encres d’imprimantes qui contiennent des produits toxiques, on ne doit pas les jeter dans la poubelle verte. Nous, on les dépose au supermarché, qui les collecte pour les recycler. Il y a aussi les déchetteries pour les gravats, les pots de peinture, ou les encombrants. Si l’on ne veut plus d’un objet et qu’il est trop lourd à transporter, on peut le déposer dans la rue et appeler la mairie, une camionnette de la ville viendra le chercher. Elisa : On a trois poubelles dans la cour de notre immeuble, du coup à la maison, on a notre poubelle normale et des cartons pour le recyclage du verre et des emballages (carton, papier, métal). Au début, on ne savait pas où mettre nos pots de yaourts.
  • Les consignes sont effectivement différentes en fonction des régions et des centres de tri. Tous n’acceptent pas certains emballages plastiques, car on ne sait pas encore les recycler en totalité. Arthur : Dans les grandes villes, on nous dit maintenant de jeter tous les emballages plastiques dans la poubelle de tri jaune, alors que l’on ne sait pas encore tous les recycler. J’ai un peu l’impression que c’est pour qu’il y ait moins de déchets dans la poubelle de tri ménager et plus dans la poubelle de recyclage. Comme ça, on nous dit « Bravo, vous savez bien trier » mais ça n’a rien à voir avec le respect de la nature. Si on ne sait pas traiter le déchet, il sera soit brûlé, et c’est toxique, soit enfoui, et ça polluera les sols.
  • Et cela aura un impact sur les nappes phréatiques, les rivières et la biodiversité. Alors à votre avis, en plus de sensibiliser au tri des déchets, que faudrait-il faire ? Elisa : Ben, essayer d’avoir moins de déchets plastiques […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.