© Syaibatul Hamdi de Pixabay

Symbole de la nature féminine et du monde invisible des émotions, la lune entretient une relation intime avec nos cycles menstruels. Au-delà d’un moyen de régulation des grossesses, l’observation de nos cycles féminins et de leur connexion avec les cycles de la nature et de la lune est un moyen d’apprendre à se connaître plus intimement…

Tout comme les cycles croissants et décroissants de la lune et des saisons, nous vivons chaque mois à l’intérieur de notre corps différentes phases qui rythment notre cycle féminin. En développant l’observation et l’écoute intime de nos cycles, nous nous offrons l’opportunité de ne plus les subir mais plutôt de les vivre comme des cadeaux nous révélant à notre propre vulnérabilité et à notre propre puissance. Nous nous permettons ainsi d’être davantage à l’écoute de nos besoins selon la phase lunaire intérieure dans laquelle nous nous trouvons.
Chaque saison et chacune des quatre grandes phases lunaires se retrouvent et se revivent en nous à chaque cycle à travers nos phases menstruelles, pré-ovulatoires, ovulatoires et prémenstruelles.

La phase menstruelle : la nouvelle lune

Le premier jour de menstruation marque le début de la première phase de notre cycle. Cette phase est reliée à la nouvelle lune, à la saison de l’hiver et à l’élément terre. Cette phase nous ouvre aux énergies des archétypes féminins de la sage-femme, de la sorcière ou sourcière, de la femme réceptive.
Tout comme la nature prend un temps d’arrêt en cette période, nous sommes invitées à nous poser. La chute hormonale et le sang qui coule nous invitent à la régénération, au cocooning, à l’intériorisation et au repos.
L’énergie de purification de la nouvelle lune nous invite à explorer nos espaces intérieurs profonds et à les nettoyer. Cette période, marquée par une plus grande réceptivité, nous permet de nous connecter davantage à notre intuition. L’espace psychique entre le conscient et l’inconscient s’amoindrit, et nous permet de plonger dans nos profondeurs pour visiter nos blessures intérieures. Nous pouvons alors nous libérer de l’ancien et nous mettre à l’écoute d’une nouvelle énergie d’inspiration. La nouvelle lune nous souffle subtilement de nouvelles idées à laisser germer dans notre terre intime qui se régénère en douceur.

C’est une période parfaite pour se dorloter et pour réaliser des activités calmes demandant de la solitude telles que le chant, le dessin, la peinture, la lecture, la méditation…
Nous pouvons accompagner cette phase avec des minéraux d’ancrage à la terre plutôt sombres, comme l’obsidienne, la tourmaline ou l’hématite qui nous aideront à rester ancrées tout en accueillant notre intériorité.
Il peut être agréable aussi de nous entourer de bonnes odeurs en diffusant des huiles essentielles aux arômes chauds et profonds telles que le patchouli, la myrrhe, le benjoin qui nous envelopperont de chaleur.

La phase post-menstruelle : la lune croissante

La fin des saignements marque le début de la seconde phase de notre cycle. Elle est reliée à la lune croissante qui monte dans le ciel, à la saison du printemps et à l’élément air. Cette phase nous ouvre aux énergies des archétypes féminins de la jeune fille, de la guerrière, de la femme innovante.
La nature commence à reprendre vie, les premières jeunes pousses apparaissent, animées d’une énergie vitale brute et légère à la fois. Elle nous invite à ressentir cette poussée de sève intérieure, cette nouvelle énergie cellulaire fraîchement libérée par la fin des saignements et la reprise de la production d’œstrogènes.

Le dynamisme et l’énergie régénérante du renouveau de la lune croissante nous porte dans un élan créateur dans lequel tout peut sembler possible. Cette phase nous offre une énergie illimitée, teintée d’enthousiasme, d’innocence, de confiance et d’optimisme. Stimulante, elle réveille le désir de bouger, de se lancer dans de nouveaux projets, de partir à l’aventure… Cette phase nous connecte à une forme de lucidité, d’innovation, d’audace et d’envie de communiquer. Cette période nous invite à prendre conscience de notre énergie et à ne pas s’éparpiller dans tous les sens.
C’est le bon moment pour faire de l’activité physique au grand air, pour stimuler notre énergie vitale et la canaliser par des pratiques corporelles comme le qi-gong, le yoga, le taï-chi…

Les minéraux accompagnant au mieux cette phase innovante sont ceux favorisant le dynamisme, mais aussi l’équilibre et la communication comme la citrine, la labradorite ou la turquoise.
Des odeurs d’huiles essentielles stimulantes et apaisantes, évoquant l’innocence de l’enfance, comme la mandarine, la bergamote, le petit grain bigarade sont bienvenues.

La phase ovulatoire : la pleine lune

Cette troisième phase correspondant à la période de l’ovulation est reliée à la pleine lune ronde à l’apogée de son cycle, mais aussi à la saison de l’été et à l’élément eau. Cette phase nous ouvre aux énergies des archétypes féminins de la mère, de la nourricière, de la femme aimante.
Tout comme la lune, la nature en cette période atteint son apogée. Luxuriante, abondante et généreuse, elle nous invite, comme elle, à déployer notre énergie rayonnante et fertile. Notre taux hormonal est au plus haut et nous plonge dans une forme de plénitude.

L’énergie de la pleine lune nous porte dans une phase aimante et sensuelle. Elle nous invite à déployer notre énergie maternelle et à diffuser une forme d’amour inconditionnel. La pleine lune stimule en nous les qualités du cœur. Durant cette période, nous sommes davantage ouvertes, attentionnées, empathiques. Elle nous invite à la patience, la bienveillance et nous offre la possibilité de développer nos capacités à nous relier avec les différents êtres et les éléments. Elle nous connecte à notre sensualité, à notre beauté, à notre corps, à notre désir et fait rayonner en nous la force de l’énergie créatrice.

C’est une période favorable pour réaliser des activités créatives invitant à mettre le corps en mouvement par la danse, le chant, la peinture… en extérieur et en groupe.

Pour accompagner cette phase d’ouverture et d’abondance, nous pouvons choisir des minéraux reliés aux énergies du cœur tels que le quartz rose, l’aventurine ou l’émeraude.
Des odeurs suaves et sensuelles d’huiles essentielles d’ylang-ylang, de géranium ou de rose seront fort appréciées pour nous ouvrir à nos sens.

La phase prémenstruelle : la lune décroissante

Lorsqu’il n’y a pas eu de fécondation, nous entrons dans la quatrième et dernière phase de notre cycle en lien avec la lune décroissante. Reliée à la saison de l’automne et à l’élément feu, cette dernière phase nous ouvre aux énergies des archétypes féminins de l’enchanteresse, de la magicienne, de la femme visionnaire.
C’est la période des récoltes et des moissons, les arbres perdent leurs feuilles et la nature, petit à petit, se dépouille. En résonance, les hormones diminuent de jour en jour, nous plongeant dans une intériorité brumeuse.

L’énergie de la lune décroissante peut donner l’impression de vivre une tempête intérieure, un dépouillement progressif, ou parfois un violent plongeon dans nos émotions. Elle nous pousse à aller faire le tri dans nos croyances, nos limitations, nos blocages, nos peurs… La lune décroissante nous ouvre à des capacités sensorielles et créatives très intuitives. Elle nous permet d’opérer des guérisons intérieures en connectant notre vulnérabilité. Elle nous invite également à connecter notre feu intérieur, notre pouvoir de transformation et notre puissance. Cette période, souvent inconfortable, est une véritable opportunité d’apprendre l’amour de soi, le pardon et le lâcher-prise.
Cette phase, qui nous connecte davantage au sacré, à la vie, à la nature et à l’invisible, est propice à la méditation, aux visions, aux rêves…

Pour nous soutenir dans cette phase de dépouillement intérieur, nous pouvons utiliser des minéraux stimulant notre énergie créative et notre intuition comme la cornaline, le grenat, ou la pierre de lune.
Des odeurs d’huiles essentielles apaisantes et équilibrantes telles que la lavande, la marjolaine, ou la sauge, aident à vivre cette phase plus sereinement.

© Maud Anelli

Le mandala lunaire

Vous pouvez imprimer ou recopier ce mandala et l’utiliser pour observer vos cycles lunaires. Commencez le premier jour de vos règles dans le rayon de la nouvelle lune noire et suivez le cercle.
Notez-y, jour après jour, vos émotions, vos ressentis, vos particularités physiques (glaire cervicale, flux menstruel, douleurs, tensions…), vos envies, vos rêves… N’hésitez pas à utiliser des couleurs pour signifier chaque phase. Soyez créatives !
Vous observerez peut-être avec le temps un alignement de votre cycle avec celui de l’astre lunaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.