© Groovy Banana Photography
C’est ce qui fait que nous pourrions parler d’eux pendant des heures, montrer leurs photos, vanter leurs mérites, etc. Quel parent n’a jamais ressenti une bouffée de fierté et d’amour assortie d’une sorte d’incrédulité : « Il/Elle sait déjà faire ça ? » L’émerveillement pour nos enfants est un phénomène incroyable, quasi magique, bien qu’universel. Enceinte de mon aînée, l’émerveillement a vraiment commencé lorsque je la sentais bouger dans mon ventre : quelle force, quelle énergie ! Puis elle est née et se sont enchaînées toutes les étapes « normales » du développement d’un enfant, mais néanmoins merveilleuses à observer pour nous, ses parents, ainsi que nos proches. Que ce soit son apparence physique, sa croissance, son développement moteur, ses mimiques, suivies de sourires, babillements et premiers mots, chaque nouvelle acquisition était source d’émerveillement. Et ce n’est pas terminé bien qu’elle soit sortie de la petite enfance. Lorsqu’elle essaie de nouvelles choses ou montre de nouvelles connaissances ou compétences, c’est chaque fois un nouvel « étonnement », non pas qu’elle réussisse dans l’absolu, mais qu’elle soit « déjà » arrivée à cette étape, qu’elle continue de grandir en quelque sorte : qu’il s’agisse de lire avec intonation, de faire du vélo seule, de recoudre un bouton ou d’aider ses frère et sœur dans leurs propres apprentissages.

Un sentiment sans cesse renouvelé

En attendant mon deuxième enfant, je m’interrogeais : allais-je ressentir les mêmes sentiments d’admiration pour ce deuxième bébé ? Ne risquais-je pas de moins m’étonner et m’extasier pour ce bébé qui repasserait par les mêmes étapes que sa sœur à quelques différences près ? Et finalement, la question inavouée et pourtant si présente derrière cela : allais-je vraiment pouvoir aimer autant un autre enfant ? Très vite j’ai été rassurée de voir que j’étais loin d’être blasée. Car non seulement je retrouvais avec délices des sensations connues (les mouvements in-utero par exemple), mais je notais et m’étonnais de différences entre les deux grossesses. Puis la naissance me donna également l’occasion de m’émerveiller de mille choses, certaines ressemblantes, d’autres différentes de celles qui m’avaient déjà éblouie avec mon aînée. J’ai eu une troisième enfant, et je n’ai cette fois eu aucune inquiétude sur ma capacité à m’émerveiller pour elle. Mais je reste fascinée de constater à quel point chaque enfant peut faire renaître en nous, intacte, cette soif de découverte, cette envie de rencontrer et connaître son bébé, et comme chacun de nos enfants nous émerveille, y compris quand c’est la troisième qui commence à sourire ou à marcher. Voir un enfant grandir est littéralement miraculeux ! Et être le témoin privilégié de toutes ses acquisitions et apprentissages est une chance inouïe.

À la source

On peut se demander d’où vient cet inépuisable émerveillement dirigé vers nos enfants ou ceux qui nous sont proches. Car on pourra remarquer que l’on s’émeut généralement moins des prouesses des enfants d’inconnus ou même de nos […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e
J'ai découvert Grandir Autrement lorsque j'attendais ma fille aînée en 2013. Puis je suis passée de lectrice à adhérente de l'association et maintenant rédactrice depuis quelques années. Infirmière de formation, j'ai passé toute ma (courte) carrière dans un service de réanimation néonatale. Depuis la naissance de mes enfants je ne travaille plus en tant qu'infirmière et suis même en reconversion pour devenir doula. Devenir Maman m'a énormément appris et incitée à apprendre, comprendre... L'allaitement, le portage, les massages, le cododo, la recherche de la bienveillance, tous ces éléments ont été à la fois des aides pour devenir la main que je souhaitais être et des défis à relever. Je suis heureuse de pouvoir partager un peu de toutes mes découvertes et en faire encore et encore grâce à Grandir Autrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.