© Jenny Balmefrézol-Durand

« Je les porte (ou les ai portés) tous. Du curieux de 12 mois qui veut tout observer de haut au bébé de 5 mois habitué à être porté par sa maman adepte du maternage proximal, et qui se ressource et prend confiance en portage avec moi. Et moi, j’ai besoin d’avoir les mains libres pour les autres. Je porte avec respect, bienveillance et amour ces petits rassurés par ma chaleur, le rythme de mon cœur... »

Voilà une belle entrée en matière de cette assistante maternelle pour clore notre série d’articles sur le portage dans cette profession. Tous les enfants peuvent être portés, les tout-petits, les plus grands, les habitués, ceux pour qui c’est nouveau, ceux dont les parents l’ont demandé, ceux pour qui l’assistante maternelle explique aux parents que c’est sa façon de travailler. Le portage par un.e professionel.le est très différent du portage par le parent mais procure :

  • au bébé/à l’enfant : la sécurisation affective qui lui permettra de prendre son autonomie,
  • à l’assistante maternelle : la mobilité et deux bras de plus.

Voyons les systèmes de portage les plus adaptés ainsi que quelques notions sur le dos.

Moyens de portage les plus adaptés

  • Sling Longueur d’écharpe de deux mètres que l’on enfile en bandoulière. Un des pans passe dans les anneaux cousus à l’autre extrémité : cela forme un hamac pour y asseoir Bébé. Le sling est apprécié pour sa rapidité d’installation, et son évolutivité1. Son inconvénient principal : il porte sur une seule épaule.
  • Préformé Très pratique : une sorte de sac à dos avec une ceinture, le portage moderne et facile, rembourré. Carla, qui ne connaissait que le porte-bébé kangourou des années 902 (pour ses enfants) a opté pour le P43, un préformé réglable en tissu d’écharpe : « J’aime sa facilité d’installation, le réglage rapide juste en tirant sur les sangles. Je m’en sers principalement face à moi ».
  • Aides au portage En forme de filet4 (il existe aussi un siège de hanche), ces systèmes conviennent pour le portage d’appoint. Parfaits pour les enfants5 qui veulent monter puis descendre, observer quelque chose ou avoir un câlin puis repartir jouer. Ils s’installent en bandoulière pour les filets6, et autour de la taille (une bande bien serrée) pour le siège de hanche. Il faut toujours mettre un bras derrière l’enfant. Ils sont très appréciés des professionnels (et des parents), car ultra-faciles et sans enveloppement.

Un point sur l’écharpe… et le portage

L’écharpe n’est pas le premier choix pour ce métier : elle met plus en évidence la proximité […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.