Si nous savions comment le cerveau des enfants fonctionne, cela changerait sûrement notre manière de les percevoir et de les accompagner. Nous comprendrions mieux aussi comment nous sommes devenus nous-mêmes. À travers de nombreux témoignages et avis d’experts, le film documentaire de Stéphanie Brillant1 propose une vision du cerveau au regard des neurosciences et il y a de quoi s’en réjouir ! Bien qu’il soit impossible de résumer en deux pages l’étendue des informations contenues dans ce film, il me tenait à cœur de vous en présenter les grandes lignes.

Le cerveau pèse environ quatre cents grammes dès la naissance, un kilogramme à l’âge d’1 an et un kilo cinq cents grammes à l’âge adulte. Il est façonné par les expériences vécues durant l’enfance et encore après. Le cerveau est divisé en deux parties : l’hémisphère gauche et l’hémisphère droit. Le cerveau droit se développe avant le gauche, qui ne commence pas son développement avant la deuxième année. Le cerveau droit est essentiel aux fonctions de survie. Les cerveaux des petits sont plastiques, c’est pourquoi les enfants ont une incroyable capacité de changement et apprennent très vite. Ils peuvent traiter une grande quantité d’informations et cela les rend à la fois très vulnérables mais aussi très résilients aux traumatismes.

Le façonnage du cerveau

D’après les découvertes des neurosciences, la personnalité des enfants est plus déterminée par les intonations et par le langage non-verbal que par les mots que l’on va utiliser pour parler aux bébés. Allan Schorte, psychiatre des sciences du comportement, explique que le câblage du cerveau droit n’est pas génétiquement déterminé, il se fait à travers les expériences sociales. « Quand un bébé est avec sa mère ou son père, il entre dans une danse où ils résonnent l’un avec l’autre. Ils sont en parfaite symbiose. […] La maman est en empathie avec l’enfant, en réalité elle ne fait rien, elle “est”, tout simplement. Il faut bien comprendre la différence entre “faire” et “être”. C’est en étant avec le bébé qu’il apprend à être et à “être” avec un autre être humain. […] La mère co-crée avec l’enfant et le bébé et participe à cette construction. La clé est que la maman soit en harmonie avec le rythme et l’état émotionnel du bébé. […] L’amour qui se produit entre la mère et l’enfant forme des connexions dans le cerveau de l’enfant et il existe des preuves aujourd’hui que cette relation d’amour modifie également l’architecture du cerveau de la mère. »

La partie supérieure du cerveau

Le cortex et le cortex préfrontal sont les régions les plus hautes du cerveau et, comme les étages supérieurs d’un bâtiment, ils mettent plus de temps à se construire. Mais là-haut, la vue est imprenable et les perspectives plus étendues : on y voit mieux et plus loin. C’est cela qu’offre la partie supérieure du […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.