© Jenny Balmefrézol
Si l’art fait partie de la vie de chaque enfant, chacun d’entre eux étant naturellement et spontanément créatif, le lien avec les disciplines artistiques se tarit souvent au fil des années. Combien d’adultes regrettent la créativité de leur enfance ? Aller à la rencontre de l’art en famille permet à la fois de renouer avec sa fibre artistique, d’enrichir celle de nos enfants et de passer de jolis moments ensemble. Il y a de  façons de passer un moment autour de l’art en famille. Participation à un atelier artistique, visite d’un musée, feuilleter un livre d’art, faire du land art pendant une balade, aller à un concert, danser ensemble dans le salon, inventer une histoire, écrire un poème à plusieurs… Et cette liste est loin d’être exhaustive ! Dans tous les cas, l’idée est de partager un bon moment et de se faire plaisir. Loin de toute idée de performance, juste pour soi et ceux qui nous sont chers.

Peinture, collages et blabla

J’ai commencé à me rendre compte de l’importance de ces moments quand j’ai participé pour la première fois à des ateliers d’arts plastiques avec mes enfants. Ces ateliers, menés sur toute l’année, nous permettaient de nous familiariser avec certaines techniques (ici le collage et la peinture) et de mener un projet en groupe. J’ai pu, lors de chaque atelier, constater les bienfaits de l’art pratiqué ensemble. Se concerter sur la façon dont nous allions nous y prendre pour créer notre œuvre, prendre en compte les envies et les désirs de chacun, découvrir aussi avec amusement, joie, étonnement, attendrissement la façon dont nos enfants s’approprient des outils et des savoir-faire nouveaux, mais aussi se concentrer, laisser son esprit faire sans intellectualiser, simplement discuter ensemble et avec les autres participants pendant que chacun œuvre pour une création collective. Un moment convivial et serein, en somme, où on laisse parler sa créativité sans pression.

Pas de performance

L’idée de ces moments n’est pas de faire de la performance, ni même de créer du Beau. On est bien sûr plus content de soi si le résultat est esthétique, mais ça ne doit pas forcément être le but recherché. Le principe de tout art est d’exprimer quelque chose, et c’est bien de cela qu’il s’agit. Nous sommes conditionnés à penser que l’art rime avec le Beau, mais un Beau lisse et sans aspérités. Or, le Beau, comme l’a si bien décrit Baudelaire, c’est aussi le bizarre1, l’étrange, et même le Laid peut être beau comme l’auteur des Fleurs du Mal le montre si bien avec son poème Une Charogne2, où il réussit à mettre de la beauté dans ce qui n’est que pourriture et pestilence. Quelle que soit notre vision de l’esthétique, l’idée est ici d’être spontané et de se faire plaisir. De ne pas essayer de créer une œuvre d’art mais simplement d’œuvrer pour s’exprimer. Travailler à plusieurs facilite ce détachement car en discutant on agit plus […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.