© Maëlig Kerisit
Le post-partum commence lorsque la grande vague de la naissance vient de submerger les nouveaux parents. Encore tabou, et peu connu, ce passage dans la vie d’une femme est souvent associé à de nombreux états difficiles à vivre tels que le baby-blues, la dépression, la déprime, le stress, la fragilité, la fatigue, le surmenage, souvent mis sous cloche de peur de nuire à « l’idéalisation » de la naissance. Le post-partum est une période qui entraîne un bouleversement hormonal, familial et corporel. La femme connaît des modifications psychiques, émotionnelles et physiques pouvant l’amener parfois à un état de grande fragilité. Cette période charnière de la relation mère-enfant a évolué à travers le temps. Dans toutes les civi­lisations, la femme qui accouchait était encouragée à se reposer au cours des quarante jours après la naissance afin de tisser le lien avec son bébé et « guérir » son corps de l’accouchement. Toutes les femmes du village étaient alors dévouées au service de cette nouvelle mère, apportant leur soutien, leurs partages d’expérience, leur bienveillance, leur écoute et leur amour maternel. Elles savaient se relayer et assurer les tâches quotidiennes. Elles s’adonnaient à des rituels et des cérémonies de bienvenue dans la communauté des femmes. Au fil du temps, cette quarantaine, qui s’apparente à une sorte de chrysalide, plongeant la mère dans un espace hors temps, s’est estompée au point de quasiment disparaître. Aujourd’hui, la femme est encouragée à se remettre debout le plus vite possible pour être présente et disponible tant dans sa sphère familiale que professionnelle.

L’accompagnement par une doula postnatale

Se faire accompagner par une doula permet à la fois des rencontres et des échanges autour de la femme et de la maternité, de la naissance et de la physiologie, des soins et des besoins du nouveau-né. C’est aussi un soutien infaillible, une écoute attentionnée, une présence rassurante, bienveillante et humaine. La doula postnatale propose un plan post-partum pour les futurs parents, permettant un retour à la maison en douceur avec Bébé. En préparant ainsi ce nouvel espace, ils décident ensemble de l’orga­nisation familiale et de la gestion quotidienne (sommeil, allaitement, vie de famille, aînés…). Ils apprennent à solliciter les « bonnes » personnes-ressource pour se faire aider. Ils établissent de nouveaux repères spatio-temporels pour alléger les journées et permettre une meilleure récupération. En effet, préparé en amont au cours de la grossesse, le couple peut anticiper et apaiser ses appréhensions avant la grande vague de l’accouchement. Dans le post-partum, la doula mesure à quel point la nouvelle maman a besoin d’être choyée pour être disponible à son tour auprès de son bébé. Elle va pouvoir lui proposer un espace dans lequel cette femme mère-veilleuse pourra déposer le vécu de cette naissance, avec tout ce qu’il a eu de beau, de précieux, de douloureux, physiquement ou bien psychologiquement. Un espace dans lequel il lui sera permis de vivre pleinement sa transformation. La doula va ainsi lui permettre de remplir son vase d’estime de […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.