© Elmer Geissler de Pixabay
Technique ancestrale du yoga nidra destinée à agir en profondeur sur notre subconscient, la visualisation est un précieux outil de relaxation et d’auto-hypnose au soutien du bien-être et du développement personnel. Et si sa pratique régulière nous permettait de nous mettre à l’écoute de nos émotions complexes et d’accueillir en nous durablement la joie ? Si la joie est une émotion dans laquelle nous aimerions nous sentir en permanence, la réalité de nos vies fait que nous sommes régulièrement ­confronté·es à des ressentis moins agréables tels que la tristesse, la colère, la peur ou le stress. La visualisation permet dans un premier temps d’aider à apaiser en nous les émotions délicates, préalable indispensable pour, dans un second temps, accueillir et soutenir l’énergie de la joie en soi.

Le préalable : les visualisations pour accueillir les émotions délicates

Installez-vous confortablement les yeux fermés. Amenez votre attention sur votre respiration.
  • La tristesse Ressentez où se niche la tristesse dans votre corps à cet instant. Observez à quoi elle ressemble et respirez tranquillement à l’endroit où vous la percevez à l’intérieur de vous. Imaginez-la comme un petit animal triste et blessé que vous prenez dans vos bras et auquel vous faites un gros câlin. Remerciez-la pour ce qu’elle vous montre et prenez soin d’elle en continuant à respirer tranquillement à son endroit comme si cela apportait dans le même temps un léger massage au petit animal. Continuez le temps que vous ressentez nécessaire ce petit exercice de visualisation pour accueillir la tristesse. Avec vos enfants : une peluche pourra symboliser cet animal blessé représentant la tristesse à choyer. Alternative : regarder les gros nuages gris de tristesse, les remercier de nous avoir montré cette émotion, puis souffler sur les nuages : derrière, le ciel est toujours bleu.
  • La colère Visualisez un volcan en éruption. Ressentez tout ce que votre colère provoque en vous. Laissez la lave jaillir de ce volcan grondant et en sortir, coulant sur les versants de ses tons rouges et feu. Puis invitez une pluie forte venue du ciel à éteindre le volcan. Ressentez vos tensions intérieures diminuer en un relâchement qui vous libère. Le volcan s’éteint, puis la pluie et les nuages laissent place à un magnifique ciel bleu avec un grand soleil. Les oiseaux chantent. Vous vous sentez apaisé·e. Avec vos enfants : mimer le tigre en colère puis le chat apaisé ; colorier sa colère puis la remplacer par le dessin de l’apaisement ; un coussin pour évacuer la colère ; des feuilles à chiffonner.
  • La peur ou le stress Imaginez-vous dans un lieu calme et relaxant où vous vous sentez bien. Cela peut être dans une montagne de coussins et de plaids sur votre canapé une tisane à la main, comme dans une prairie fleurie où coule une rivière, lové·e contre le large tronc d’un chêne […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.