Nous avons beaucoup entendu parler les adultes de la vie nomade au cours du dossier, il est temps de donner la parole aux enfants ! Keolys (9 ans), Nino (6 ans), Aran (5 ans), Pia (9 ans), Pomme (4 ans), Anouck (13 ans), Milan (13 ans), Laura (16 ans) et Lucie (20 ans) sont ou ont été nomades ou semi-nomades, et nous partagent leur quotidien et leurs souvenirs. Merci à eux pour leurs témoignages.
  • Grandir Autrement : Étais-tu enthousiaste à l’idée de vivre dans un véhicule en voyageant ? La majorité des enfants étaient enthousiastes à l’idée de partir en voyage ou de devenir nomades : Laura : C’était agréable de toujours être flexible et d’avoir la possibilité d’être à n’importe quel endroit où nous avions envie d’être. Lucie : J’étais trop petite pour me souvenir de mon enthousiasme ou non à l’idée d’une vie semi-nomade, mais je dirais que oui ! Je pense que j’avais déjà cette petite flamme vagabonde à l’intérieur de moi. Aujourd’hui, je répondrais qu’il n’y a rien de plus excitant que de partir à l’aventure ; je suppose que cette idée ne m’a jamais quittée... Certains avaient des appréhensions : Anouck : Au début, je n’avais pas du tout envie de vivre en nomade, je n’avais pas envie de quitter mes amis et ma maison. Ça a été dur de s’adapter, j’avais l’habitude d’une grande maison et je me suis retrouvée dans un espace de vingt mètres carrés. Au final, je me suis habituée et j’ai fini par apprécier notre nouveau mode de vie. Mes parents sont beaucoup plus disponibles et nous passons plus de temps en famille tout en découvrant de jolis petits coins de France.
  • Parfois tu voyages avec d’autres familles ? D’autres enfants ? Aran : J’allais voir d’autres enfants en France et en Espagne, mais ils voyageaient pas. Nino : On a fait un voyage avec une famille dont le fils est mon meilleur copain, que j’ai rencontré à la mer. Keolys : Oui et c’était marrant. J’aurais aimé que ce soit plus long, mais il faut du changement sinon à quoi bon vivre si tous les jours c’est pareil ? Pia : J’ai encore jamais voyagé avec d’autres enfants, mais on a un gros réseau sur Toulouse et on y retourne souvent. Lucie : C’est arrivé très souvent que nous voyagions avec d’autres familles, chacune ayant son camion et donc son propre espace. La plupart du temps, on s’arrangeait pour être dans le camion des copains, c’était un véritable méli-mélo. Milan, voyageant depuis cinq ans avec sa mère en fourgon, dit qu’il voyage régulièrement avec d’autres enfants.
  • Et quand il pleut, ça se passe comment ? Tous répondent qu’ils regardent des films ou font des jeux. Pia dit éviter la pluie : Pia : On évite quand même la […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.