Qu’elles soient sanitaires, économiques, familiales, ou même de la quarantaine, les crises peuvent se présenter de multiples façons et à plusieurs reprises dans nos vies. Si celles-ci nous placent souvent en difficulté et face à toutes sortes de problèmes à résoudre, nous avons vu qu’elles pouvaient également être vecteur d’évolution et même porteuses de bénéfices1. Parmi ceux dont elles peuvent être à l’origine, la solidarité, qui se développe souvent dans les situations critiques, quelles qu’elles soient, peut être un soutien précieux lorsqu’on se trouve en pleine tempête.

La crise sanitaire mondiale que nous avons connue ces deux dernières années a eu de nombreuses répercussions dans nos vies ; nous les avons déjà évoquées à plusieurs reprises dans nos pages. Il est pourtant un aspect dont nous avons peu parlé : la solidarité. Celle qui s’est mise en place, souvent spontanément, dès les premiers jours de cette situation inédite et qui n’a cessé de se développer depuis. Cela m’a personnellement renvoyée à d’autres périodes de crise, plus personnelles, que j’ai pu traverser, et au cours desquelles cette solidarité s’est également manifestée. C’est en quelque sorte un hommage que je voudrais lui rendre à travers cet article et, par la même occasion, formuler ma reconnaissance à toutes celles et ceux qui en ont fait preuve vis-à-vis de moi ou de mes proches à un moment où nous en avions besoin.

Un bel élan, une multitude d’initiatives

Je pense que nous avons toutes et tous un souvenir marquant du premier confinement, celui du mois de mars 2020. Du jour au lendemain, nous nous sommes retrouvés assignés à résidence, autorisés à sortir uniquement dans un périmètre restreint et/ou pour des motifs bien précis. Je ne vais pas revenir ici sur les bouleversements occasionnés par cette situation, ni sur les difficultés que nous avons rencontrées (télétravail, chômage partiel, école à la maison, etc.), mais plutôt me concentrer sur les nombreux élans de solidarité que cette situation inédite a initiés.

Dans notre cas, nous n’avions pas de jardin et désespérions de voir nos enfants frustrés de ne pouvoir aller au parc ou à la plage pourtant tout proches. Qu’à cela ne tienne, plusieurs de nos voisins nous ont spontanément proposé de laisser leur jardin en accès libre à nos enfants.

Des problèmes d’organisation pour réussir à jongler entre télétravail, cours à distance et besoin d’attention des enfants ? La solidarité n’a pas attendu d’autorisation officielle pour pointer le bout de son nez et, là encore, entre voisins et copains, on s’est épaulés : un matin ce sont mes enfants qui allaient jouer dans le jardin de ma voisine infirmière, qui ne travaillait pas ce jour-là ; le lendemain c’était au tour de ses enfants de venir faire l’école à la maison avec les […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s.
Maman de trois enfants, j'ai vu mes convictions quant à la nécessité de prendre soin de soi, des siens et de son environnement renforcées par la maternité. Déjà utilisatrice de produits naturels et privilégiant une alimentation la plus saine possible élaborée à partir de produits bio et locaux, j'ai tout naturellement poursuivi dans cette voie en allaitant mes enfants et découvert par la même occasion que je pratiquais le maternage proximal, étant aussi une adepte du cododo et du portage intensif en écharpe. Une fois plongée dans le bain, à l'écoute des besoins de mes tout-petits, je me suis passionnée pour la bienveillance et la non-violence rapportées à l'éducation. Et cela n'a plus cessé depuis ! Quand j’ai découvert Grandir Autrement, peu après la naissance de mon premier enfant, je me suis reconnue dans bien des témoignages, je me suis sentie concernée par les thèmes abordés et j’ai aimé d'emblée la façon dont les sujets étaient traités. Enfin un magazine qui parle de ce que je vis et ressens au quotidien, me suis-je dit ! C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de participer à l’élaboration de ce magazine en y adjoignant ma passion pour l'écriture afin de contribuer à la diffusion de sa philosophie qui m'a si bien éclairée sur mon chemin de maman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.