© Mircea Ploscar from Pixabay

L’état d’esprit, l’exposition au froid et la respiration, voilà les trois piliers de la méthode Wim Hof. Cette méthode est une pratique de santé et de bien-être aux nombreux bienfaits physiques et psychologiques. Qui est cet homme surnommé Iceman, comment pratiquer sa méthode et quels liens peut-il y avoir avec la parentalité ?

Aussi appelé l’homme de glace, Wim Hof est un Hollandais qui s’est fait connaître en réalisant des exploits en rapport avec le froid. Il détient plus d’une vingtaine de records Guinness. Il semble repousser les limites physiologiques du corps en réalisant des performances impressionnantes dans des conditions climatiques extrêmes. Wim Hof n’hésite pas à nager et à rester plusieurs heures dans de l’eau gelée ou à méditer de longs moments sur la neige sans vêtements. Il a battu le record du monde d’apnée sous lac gelé en maillot de bain. Il a ascensionné le Mont Kilimandjaro en short et en baskets en quelques heures. Il a gravi le Mont Blanc en short ainsi qu’une grande partie de l’Everest sans oxygène, en short et en tongs. Wim Hof est un homme du « fun » qui aime la vie et les défis, il s’est amusé à courir un marathon dans le désert sans boire une seule goutte d’eau. Wim a vécu en Inde où il a suivi l’enseignement de yogis. Sa rencontre avec les maîtres et la pratique du yoga l’ont énormément nourri et participent beaucoup à la richesse de sa méthode.

Quelle est cette méthode ?

La méthode Wim Hof repose sur trois principaux axes de travail, qui s’appuient tous sur la loi de l’hormèse (décrite page suivante). Cette méthode doit être idéalement pratiquée quotidiennement. Le premier axe est la respiration : il a développé des techniques bien particulières de respiration complète, basée sur des hyperventilations contrôlées suivies de temps d’apnée. Le second est l’exposition au froid (douche froide, bain de glaçons, baignade dans la mer ou la rivière toute l’année). Et le troisième est un travail sur le « Mind set », le mental ou l’état d’esprit qui s’appuie sur l’automotivation et la détermination. On pourrait ajouter à cela l’alimentation et le travail physique avec le sport, le yoga et les étirements et également deux autres points importants pour Wim : le « fun » et le cœur.

La loi de l’hormèse

Tout organisme vivant, exposé à un stimulus stressant ne dépassant pas sa capacité d’adaptation, voit cette dernière s’améliorer lors de la phase de repos qui suit. Ce principe, partagé par tous les êtres vivants, est l’un des axes essentiels pour renforcer sa santé et avoir un corps et un mental plus résistants. C’est ainsi que toutes les espèces vivantes ont survécu jusqu’à aujourd’hui, c’est l’adaptation et la survie. La loi de l’hormèse est un phénomène mal connu (mis à part par les sportifs de haut niveau), pourtant, c’est potentiellement l’un des mécanismes les plus puissants de l’organisme et l’une des clés de la longévité. Ce principe se retrouve dans différents domaines comme par exemple le jeûne : privé de nourriture pendant quelques jours ou quelques heures, notre corps va potentialiser ses stocks et ainsi apprendre à mieux valoriser les quantités de nourriture dont il dispose. Et les exemples sont nombreux. Le travail de Wim Hof avec le froid s’appuie également sur ce principe. Exposer le corps à des températures très basses ou très hautes, dans la mesure de sa capacité d’adaptation, le renforce et stimule l’immunité qui s’en trouve augmentée. En demandant à nos enfants de s’habiller plus alors qu’ils n’en ressentent pas le besoin, nous les rendons plus fragiles et vulnérables. Le fait qu’ils s’exposent au froid sans être trop couverts, régulièrement, sur de plus ou moins courtes durées, renforce non seulement leur résistance mais stimule leur immunité.

La science s’y intéresse

Wim Hof a beaucoup poussé la science à s’intéresser à lui, non pas par vanité mais pour la faire évoluer, dans le but de soigner des maladies et de nous offrir à tous la possibilité d’exprimer notre potentiel. Il a cherché à être étudié afin de montrer qu’il pouvait, par le mental et la visualisation, contrôler son corps, et même le système nerveux dit « autonome », ce qui semblait a priori impossible. Je ne pourrai pas ici vous décrire les études réalisées mais je vous encourage à aller voir les liens suivants : https://www.wimhofmethod.com/science et https://www.wimhofmethod.com/blog/study-brain-over-body.

Les bienfaits de la méthode Wim Hof

Il est difficile de les répertorier tous mais une chose est sûre, nombre de personnes ont réglé des maladies ou autres problèmes de santé grâce à cette pratique. Voilà donc quelques bienfaits : un système immunitaire renforcé, une augmentation de la détermination et de la capacité à se concentrer, une meilleure oxygénation des cellules, une augmentation des capacités physiques, de la créativité et de la joie, une réduction du stress, des inflammations du corps, une respiration améliorée et un surplus de résistance et d’énergie.
Côté respiration : cette méthode de respiration permet la production d’hormones bénéfiques comme la dopamine, la sérotonine, l’adrénaline et procure une sensation de bien-être. Les capacités et les performances du corps augmentent progressivement en le rendant plus endurant, en améliorant la circulation sanguine, les capacités cognitives, les défenses immunitaires et la qualité du sommeil.
La douche froide ou l’exposition au froid : la pratique de la douche froide a de nombreuses vertus bien connues depuis fort longtemps. On entend parler des bains d’hiver en mer qui ont la réputation de rendre centenaire. Ou encore des traditions nordiques qui alternent sauna et bains gelés. L’exposition au froid permet donc l’amélioration de la circulation sanguine et du sommeil, aide à la perte de poids, à l’amélioration du système respiratoire, à combattre la dépression et développe la confiance en soi. Elle aide aussi à la récupération musculaire après l’effort. C’est aussi un antidouleur efficace et un stimulant immunitaire. Cette pratique est aussi bonne pour la peau et les cheveux.
Le mental : le travail de contrôle, la pleine conscience, la méditation et le travail sur le bien-être induit par des pensées positives sont des outils que l’on peut largement utiliser dans tous les domaines de la vie. Avoir un mental fort, être capable de résilience permet un mieux-vivre certain. La détermination et l’automotivation rendent plus autonome, persévérant, combatif et heureux. Ces pratiques permettent de développer le calme, la confiance en soi et une plus grande maîtrise de ses émotions.

Comment mettre en pratique la méthode Wim Hof

Je ne vous décrirai pas ici comment pratiquer la méthode correctement, je vous propose de prendre connaissance des liens en fin d’article ou de participer à un stage avec des personnes sérieuses dûment formées. Si vous décidez de ne pas pratiquer cette méthode au quotidien, il est toujours intéressant de l’expérimenter de temps à autre. Si votre but est de soigner une maladie, alors je vous invite grandement à participer à un stage ou à être accompagné par un professionnel au fait de la méthode.

Pratiquer en famille

Wim parle souvent du cœur et du « fun » : pratiquer avec les autres et en s’amusant, en se soutenant, en se faisant plaisir ensemble, sont des clés importantes. Vivre cela en famille peut être une activité pleine de joie, de challenge et de bonne humeur ! Bien sûr on ne forcera pas un enfant à se jeter à l’eau, c’est évident, mais en lui montrant que nous en sommes capables, on agrandira son champ des possibles et s’il le souhaite, il tentera l’aventure. Les exercices de respiration sont toujours une belle chose à transmettre à nos enfants, tout comme le travail du mental. Le partage de moments forts et joyeux, vivre des aventures exceptionnelles ensemble renforcent les liens familiaux et apportent de la magie au quotidien. Si vous choisissez des lieux de nature pour pratiquer, vous profiterez également de l’énergie et de la beauté de la nature ! Les enfants ont souvent un mental moins cloisonné que le nôtre, ils ont parfois moins de peurs et il se pourrait bien qu’ils soient pour les parents de bons maîtres pour accéder à cette pratique !

Accouchement, parentalité : quel lien avec cette méthode ?

Dans nos sociétés occidentales, nous avons souvent tendance à voir le « verre à moitié vide » et le domaine de la parentalité n’y échappe pas. « Les bébés qui pleurent sont des bébés pénibles, accoucher ça fait mal, la grossesse c’est limitant, les enfants c’est épuisant », etc. Toutes ces croyances ne sont pas des états de fait, mais le résultat d’un état d’esprit. Pour Wim, le mental est perçu comme un allié, et même : notre meilleur allié ! Si l’on est conscient que l’on crée avec nos pensées notre réalité et si l’on mesure le pouvoir de notre mental à sa juste valeur, alors on est capable de choses incroyables. Le conditionnement positif et la visualisation sont des outils puissants à la portée de tous. Dans le cas de la pratique du froid, on a vu que Wim a réussi non seulement à trouver le confort dans l’inconfort, à rester en vie et sans séquelles dans des environnements prétendus mortels mais il a aussi réussi à contrôler, grâce à son mental, son système nerveux pourtant dit « autonome ». Quand j’ai découvert cette méthode, j’ai fait le lien avec la parentalité. J’ai accouché dans le plaisir parce que je l’avais décidé. Je me suis conditionnée à cela. Peut-être que ça aurait pu mal se passer, tous les scénarios sont possibles, mais ce ne fut pas le cas. J’avais décidé qu’accoucher serait une expérience transcendante et sans douleur, je m’étais comme branchée sur cette fréquence et ça a marché ! Pour ce qui est d’être parent, eh bien je pense qu’il en va de même. Si par la force de notre mental nous décidons qu’être parent sera une expérience unique qui nous fera grandir alors ce sera une expérience unique qui nous fera grandir. « Trouver le confort dans l’inconfort », c’est aussi ça l’art d’être parent ! Combien de fois je me suis endormie avec mon bébé au sein dans des positions pour le moins inconfortables et pourtant je ne voulais surtout pas bouger de peur de le déranger car mon inconfort n’était rien face à l’émerveillement. Des exemples comme ça, il y en a plein, chaque parent le sait. L’état d’esprit, en tant que parent, est un atout puissant, pourtant parfois nous nous abandonnons (souvent par conditionnement) à des pensées limitantes négatives. Cette méthode, c’est aussi se prouver des choses à soi-même et quand on se sait capable de plonger dans un bain d’eau gelée, le champ des possibles s’agrandit. Dans le domaine de la parentalité, c’est la même chose. Quel parent n’a pas veillé des nuits entières son enfant malade ? Quand il s’agit de nos enfants, nous sommes capables de bien des choses et c’est bon de le savoir. Combien de parents d’enfants handicapés se sont découvert des ressources insoupçonnées pour aider leurs enfants ? Le mental, quand il est dirigé par l’amour, par la compassion et par la joie, devient un outil d’élévation pour l’humanité. La méthode Wim Hof est bien plus qu’une technique de bien-être et de soin, c’est aussi apprendre à se connaître pour repousser sans cesse les limites de la magie de sa vie.

Pour aller plus loin :

Film : https://www.youtube.com/watch?v=VaMjhwFE1Zw
Chaînes YouTube :
https://www.youtube.com/user/wimhof1
https://www.youtube.com/channel/UCEtbS5qJlJARTd4qUPbiRiQ
Sites Internet :
www.wimhofmethod.com
www.inspire-potential.com
www.alexandreguinefort.com
Livre : Tout ce qui ne nous tue pas : À la découverte de notre extraordinaire potentiel, Scott Carney, Éditions Amphora (2017).


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.