Mélissa Plavis s’intéresse aux liens entre (non-)éducation et écologie, et en particulier à la parentalité proximale et à l’écoparentalité. Elle est accompagnante polyvalente et formatrice certifiée Sensiplan, une méthode de connaissance de sa fécondité qui aide à connaître son corps, à vivre l’expérience de son cycle en conscience des mécanismes qui s’y déroulent et à se connaître. Mélissa est également maman de six enfants. Elle a une longue expérience de l’allaitement, du portage, de l’hygiène naturelle infantile ainsi que de l’accompagnement de ses enfants non scolarisés. Je vous propose de faire ensemble un petit tour des parallèles que l’on peut observer entre maternage et méthode Sensiplan.
  • Grandir Autrement : La méthode Sensiplan et le maternage proximal invitent tous deux à observer ses sensations corporelles. On utilise tous ses sens. On est renvoyé à la confiance que l’on se fait à soi, qui passe par la connaissance de son corps et, par extension, de son enfant et de ce qu’il exprime avec son corps. Mélissa Plavis : Il me semble effectivement qu’il y a des points communs entre des approches qui cherchent à connaître et à comprendre le fonctionnement physiologique, à avoir confiance en ce fonctionnement et à l’observer. Je pense qu’il y a quand même une différence par rapport à la méthode Sensiplan : c’est qu’on va prendre des notes. Il y a des règles strictes à respecter. Or, ce n’est pas le cas dans le portage et dans l’allaitement, par exemple. Je pense que le lien qu’on peut faire concerne l’observation et le respect de la physiologie. Lorsqu’on accouche, on sait que l’on a besoin d’être dans l’obscurité, de faire sa bulle, de pouvoir se mouvoir si besoin pour trouver la position la plus adéquate. Comprendre la physiologie permet de se faire confiance pour vivre l’accouchement. Dans le cadre de l’allaitement, c’est pareil : un enfant naît, une production d’hormones déclenche la lactation. Physiologiquement, ce lait est fabriqué spécifiquement pour ce bébé et ce bébé « s’attend » à se nourrir de ce lait maternel. Et savoir que plus il y a de stimulations, plus il y aura de production aide à avoir un allaitement serein et à allaiter à la demande ou aux signes d’éveil. Le portage permet en soi de répondre au besoin de sécurité, de chaleur et de mouvement du bébé, et la proximité qu’il implique permet de répondre efficacement à d’autres besoins tels que celui d’être allaité ou d’éliminer.
  • Sensiplan est une méthode qui peut aider les femmes à mieux connaître leur corps. La puériculture classique n’encourage pas les parents à observer leurs enfants et à développer une connaissance mutuelle fine. Par exemple, un adulte qui porte son enfant sur son dos perçoit qu’il se détend pour s’endormir. Les sensations contribuent à la prise de conscience du fait que l’enfant communique avec des bruits, des mimiques, qu’il est aidé par des réflexes – le […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.