© Victorine Meyers
La routine prend souvent le pas au fil des jours, rompre avec celle-ci est une façon d’inviter la joie dans notre quotidien. En tant que parents, nous voulons souvent conserver la joie dans notre foyer, pourtant le quotidien routinier, et souvent épuisant, contribue à une certaine monotonie. Oser casser celle-ci peut créer la surprise et ainsi redonner le sourire, voire l’éclat de rire sur les visages de nos enfants et les nôtres.

Surseoir la routine

Et si nous mettions de côté nos sempiternelles « il doit se coucher tôt », « il faut se brosser les dents », « on mange à table », etc. ? Aujourd’hui, on installe un tapis de pique-nique sur le sol et on prépare un bon repas à déguster par terre… Ceci peut sembler incongru, pourtant, c’est une façon de piquer la curiosité de nos enfants ou encore de les voir ébahis de nos propos. Une fois l’effet de surprise passé, ce peut être une joyeuse façon de terminer la journée, et potentiellement, nous aurons nous aussi la surprise d’y prendre goût et de rire de notre audace ! Et si ce soir au lieu de se laver les dents avec la brosse, on mangeait une carotte ou une pomme ? Mais attention, pour la manger, il va falloir pouvoir l’attraper sans les mains dans une bassine d’eau ! Vous imaginez leur bouche grande ouverte ou leur regard stupéfait ? Là aussi une bonne crise de fou rire pourrait s’inviter ! Ou encore, si exceptionnellement ce soir, on restait debout jusqu’à s’endormir d’épuisement ? Évidemment, on peut faire cela une veille de jour où l’on pourra dormir tard. Imaginons alors avec les enfants le programme de la soirée, laissez-vous guider par leurs envies, regarder un film d’animation, faire des jeux, une bataille de polochons, une course de petites voitures à travers toute la maison… L’imagination n’a pas de limites… si ce n’est celle d’un endormissement sur le canapé ou les couettes installées par terre !

Inventer des jeux différents

On peut aussi changer notre façon d’aborder le jeu. Vous en avez marre des jeux dits « de société » ? Vos enfants sûrement aussi aimeraient un peu de diversité. Des jeux pour se défouler sont souvent très appréciés, et le petit plus, c’est qu’après, tout le monde est chaos et on a un temps de calme. L’endormissement du soir peut également en être facilité ! Par exemple, si vous avez un très grand lit, ou sinon vous installez des matelas au sol, enlevez tout ce qui peut blesser, et c’est parti pour des moments de batailles de coussins, de Maman ou Papa qui doit réussir à se relever avec tous les enfants sur le dos qui l’en empêchent ou encore de partie de chatouilles (avec le consentement de tous au préalable, c’est mieux). Il fait chaud dehors, c’est le moment de sortir les tuyaux […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e
Il arrive que l'on me demande quel métier j'exerce. Dans une vie antérieure, je répondais "contrôleur financier", ça en jetait ! Aujourd'hui je suis bien en peine d'avoir une réponse simple... maman est le premier sur la liste, à temps plein ce métier-là ! Tous les autres sont à temps partiel... quand les enfants dorment ou sont occupés... éditrice, gestionnaire, rédactrice, traductrice, comptable, infographiste, bénévole dans diverses associations seront les principaux cités... La naissance de mon premier enfant fut un raz-de-marée qui a tout balayé, convictions, attentes, souhaits... pour laisser place à une femme qui a appris chaque jour à devenir mère et qui poursuit son apprentissage auprès de ses enfants sans relâche ! Parce que Grandir Autrement est proche de ma vision du monde en général et du parentage en particulier, j'ai souhaité m'y investir pour apporter ma petite pierre à l'édifice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.