© Steve Buissinne from Pixabay
Quand mon fils était petit et que nous faisions les courses, ne voyant pas le lien entre l’argent et la carte bancaire, il trouvait la dame à la caisse généreuse ! Il disait toujours avec des yeux pétillants : « elle est drôlement gentille cette dame de nous donner tout ça ! » Il trouvait ça tellement beau que j’avais peine à lui expliquer la vérité. En grandissant, il a compris par lui-même, et là, commença un flot de questions : « D’où vient l’argent ? Comment peut-on en manquer puisqu’il y en a dans la machine ? Comment ça marche les chèques ? Et l’argent dans les ordinateurs, ça se passe comment ? Et si on fabriquait plus d’argent, personne n’en manquerait ! » La façon dont les billets sortent automatiquement du distributeur peut sembler magique et tout cela est très abstrait pour nos bambins et pour nous aussi, à bien y réfléchir. Si l’argent est un sujet de curiosité, il faudra souvent du temps aux enfants pour comprendre le pourquoi du comment. La finance n’est pas ou peu expliquée à l’école, c’est une notion souvent obscure pour qui n’a pas suivi des cours d’économie. Peu de personnes savent comment est créée la monnaie. Je vous l’accorde, le sujet est complexe et il y a plusieurs niveaux de lecture. Nous allons voir ici comment expliquer simplement d’où vient l’argent, qu’il soit palpable ou non.

Un peu d’histoire

Autrefois, le troc permettait les échanges. S’il existe encore un peu, il n’est plus monnaie courante. Le troc est limitatif car il faut trouver la personne intéressée pour échanger ce que nous avons à proposer contre ce qu’il possède. Alors, afin de simplifier les échanges, la monnaie apparaît un peu partout sur le globe. Au cours de l’histoire et à travers le monde, toutes sortes de choses sont utilisées comme monnaie : coquillages, perles, tabac, etc. Elles sont toutes reconnues comme un moyen d’échange, ou un moyen de régler ses dettes, utilisant un « pour valeur », admis comme tel par une communauté.

Les différentes formes de l’argent aujourd’hui

À l’heure actuelle, la monnaie représente moins de 10 %, le reste sont des chiffres dans des ordinateurs. Il y a donc
  • La monnaie fiduciaire : il s’agit des pièces et des billets, le mot fiduciaire vient du latin fiducia, qui signifie « confiance ». Cela fait référence à la confiance dans le fait que, parce qu’il est indiqué « 2 euros » sur une pièce, ou « 10 euros » sur un billet, il pourra bien être échangé contre un objet de ce même prix, alors que sa valeur en tant que morceau de métal ou de bout de papier est presque nulle.
  • La monnaie scripturale : il s’agit de l’argent qui se trouve sur les comptes bancaires et se déplace dans le cadre des mouvements d’échanges monétaires (les […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.