© Pixabay
Donner du sens aux savoirs, transmettre des contenus exigeants et des méthodes de travail adaptées aux élèves mais aussi donner ou redonner confiance dans le fait que ces savoirs sont accessibles et utiles, mobiliser les énergies dans un travail collectif nourri d’efforts personnels et créer les conditions d’une interactivité en classe sont des objectifs que se donnent les professeurs pour capter l’attention de leurs élèves. Créer du lien dans les apprentissages, voilà un défi de chaque jour à l’école ! Voyons un éventail de possibilités pour y parvenir et voyons comment la famille peut s’engager pour relever le défi en partenariat avec l’école et, surtout, pour l’épanouissement de son enfant.

La grande majorité des professeurs cherche à créer des situations d’apprentissage stimulantes pour leurs élèves et pour eux-mêmes et à les mettre en œuvre en classe, étant entendu qu’il n’est pas toujours facile de motiver, d’engager, d’« intéresser » les élèves. Ils consacrent beaucoup de temps à préparer ces situations qui doivent être nombreuses et variées pour permettre les apprentissages de tous les élèves et pour nourrir les journées et les semaines, sur des modes d’autant plus diversifiés que les enfants sont plus petits. Donner du sens aux apprentissages, c’est d’abord donner du sens à « son métier d’élève » : qu’est-ce qu’un élève ? qu’est-ce qu’être un élève ? quelle différence entre un enfant et un élève ? quels moyens déployer pour y parvenir ? qu’attend-on de moi ? qu’est-ce que j’attends de l’école ? pourquoi j’y suis ?1 Autant d’interrogations qui peuvent paraître philosophiques en première lecture mais qui sont abordables à différents niveaux de compréhension pour les élèves dès l’école primaire. Le lien entre toutes ces questions est celle du sens de l’école et donc de son corollaire, le sens des apprentissages.

Il est courant qu’en début d’année scolaire, les professeurs des écoles établissent la charte de l’écolier avec leur classe. Cette charte définit ce qui est attendu de chaque élève tant dans son attitude face au travail que dans son investissement en classe et dans son relationnel aux enfants et aux adultes de l’école. C’est une forme de « contrat de travail » entre l’élève et l’école. Donner du sens à ce que l’on fait permet de s’y engager dans toutes les dimensions de sa personne. Cela amène alors à se demander ce qu’est apprendre et comment faire pour apprendre. Les élèves sont de plus en plus demandeurs de méthodologie pour apprendre et pour comprendre de manière efficace et adaptée à leurs compétences. Les profils d’apprentissages enseignés par Howard Gardner2 sont un point d’appui incontournable pour aider chacun à trouver ses voies privilégiées de mémorisation et de motivation à apprendre. S’investir dans les apprentissages et y mettre du sens, c’est aussi considérer la place de l’erreur comme formatrice et incontournable. Rebondir devant l’échec, ne pas baisser les bras, reprendre un travail qui n’a pas été réussi : la force de caractère s’acquiert en […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.