© Jenny Balmefrézol-Durand

L’allaitement n’est pas toujours fluide et sans souci. On a beau entendre qu’allaiter c’est naturel, ça ne veut pas dire qu’il n’y a jamais de difficultés. La mise en place de l’allaitement est parfois compliquée. Et même un allaitement bien installé peut parfois connaître des problèmes : crevasses, engorgements, grève de la tétée et bien d’autres… L’allaitement est en lien avec ce que l’on vit : nos émotions et celles du bébé, nos histoires, notre vécu… Et comme la vie n’est pas toujours fluide, calme et facile, nos allaitements non plus. Alors comment et où trouver de l’aide quand une difficulté survient ?

De nombreuses problématiques peuvent apparaître lors d’un allaitement et ce n’est pas parce qu’on a déjà allaité un ou plusieurs enfants qu’il ne peut plus rien nous arriver. L’allaitement parfois nous fait vivre de grosses difficultés qui peuvent être physiques, avec des douleurs intenses, mais aussi de véritables épreuves émotionnelles. Dans les débuts de l’allaitement, si une difficulté survient, elle provoque fréquemment une déstabilisation de la mère naissante encore fragile hormonalement et émotionnellement. Quand une femme souhaite allaiter, le fait de vivre une difficulté peut compliquer la mise en place du lien mère-enfant. Il ne faudra alors pas hésiter à s’entourer de personnes compétentes très rapidement. Le soutien moral et émotionnel est très important et même si un site internet bien fait nous donnera une aide très précieuse, il ne remplacera pas l’empathie et l’écoute d’une personne compétente et compréhensive. De nombreux professionnels proposent un soutien à l’allaitement : sages-femmes, pédiatres, consultantes en lactation, accompagnantes à la naissance... En matière de conseil amateur, il sera bon d’être prudent vis-à-vis de ceux que pourra nous dispenser en vrac notre entourage (même bienveillant) qui projette souvent sur nous ses propres peurs et difficultés. De plus, ce qui est vrai pour l’une ne l’est pas forcément pour l’autre.

Allaiter quand on n'a qu’un sein

Malheureusement, de plus en plus de femmes contractent de plus en plus tôt un cancer du sein. Cela implique pour certaines l’ablation de ce dernier. Le jour où ces femmes deviennent mères (ou ont un nouvel enfant) et si elles décident d’allaiter, elles se trouvent alors pourvues d’un unique et précieux sein. En matière de préparation à l’allaitement et de vigilance quant aux différentes problématiques pouvant émerger, il sera indispensable que ces femmes redoublent de vigilance et de précautions. Car si certaines limiteront les tétées du côté où il y a, par exemple, une crevasse et solliciteront davantage le sein indemne, ces dernières ne pourront pas en faire autant. Il sera largement profitable aux mères de prendre contact en amont avec une personne compétente pour être préparées mais aussi avoir une référente de confiance qu’elles pourront contacter très rapidement en cas de doute ou de difficulté naissante (au risque de voir leur allaitement compromis). D’un point de vue ostéopathique, cette situation implique un positionnement du corps asymétrique […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.