© Famille Despontin
La vie nous a dotés d’une émotion formidable : la joie ! Celle-ci s’exprime dans divers contextes et le domaine des apprentissages n’en est pas privé, bien au contraire ! Associée à la découverte, la joie prend un rôle majeur dans les apprentissages. Elle est le moteur de la curiosité et la curiosité est le moteur de l’apprentissage ! Alors comment l’inviter dans nos vies d’apprenants, pour nous et pour nos enfants ? Y a-t-il quelque chose de particulier à faire et qu’en disent les neurosciences ? Quand nous sommes passionnés par un sujet, quand l’élan de motivation est sincère, nous sommes capables d’apprendre vite, bien et surtout, avec plaisir ! Les tout-­petits veulent tout toucher, les plus grands veulent tout savoir et tout expérimenter et ceci a une logique hormonale. L’exploration auto-­motivée donne envie de découvrir davantage car elle fait naître chez l’humain, peu importe son âge, l’émotion de la joie. Alors pour éprouver encore et encore cette sensation si agréable, nous renouvellerons l’expérience à l’infini. Une fois que nous l’avons vécue, une fois que notre corps et notre cerveau l’ont enregistrée, nous allons réitérer la découverte, continuant ainsi d’apprendre, en grande partie, pour aller chercher la joie ! C’est donc un mécanisme d’auto-récompense qui se poursuit durant toute la vie, et qui peut se vivre partout et tout le temps. Les personnes extérieures à l’apprenant n’ont nul besoin d’intervenir ou de stimuler cet enthousiasme de manière artificielle, il suffit juste de laisser faire ; c’est le principe de la motivation intrinsèque.

Brimer la joie…

En grandissant, les enfants découvrent qu’apprendre est non seulement une source de joie mais aussi de maîtrise qui permet d’avancer dans la vie et de s’épanouir. Hélas, il est courant de briser ce cercle vertueux lorsque l’enfant est jugé, obligé, dévalorisé ou brimé. Dans ce cas, malheureusement, tout s’arrête et il peut être compliqué par la suite de retrouver l’enthousiasme. Je ne dis pas que cela ne revient jamais mais la personne devra alors reconstruire son chemin vers la joie d’apprendre en faisant fi des injonctions passées, ce qui n’est pas une mince affaire pour le cerveau émotionnel. C’est une forme de thérapie qui devra se mettre en place consciemment ou inconsciemment, accompagnée ou autogérée. À l’école, les enfants associent très vite les apprentissages aux notes et aux récompenses. Ils comprennent qu’ils peuvent acquérir des connaissances, non pas parce que c’est intéressant en soi, mais parce que cela peut leur apporter quelque chose en plus, comme de l’appréciation sociale, du pouvoir ou de la reconnaissance. Les enfants à l’école, et parfois même les adultes dans le monde du travail, comprennent aussi très vite qu’apprendre leur sera utile pour ne pas être punis, étiquetés ou rejetés. C’est un fait social qui trouve une véracité scientifique dans le cerveau. Les neurosciences, ou sciences cognitives, nous proposent aujourd’hui de nombreux éléments sur lesquels engager des réflexions profondes en ce qui concerne les apprentissages et leurs […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e
Ardéchoise d'adoption, j'habite avec ma famille en pleine nature dans une petite ferme traditionnelle. Je suis une Maman-Passion de trois enfants. Je vis un quotidien passionnant et rebondissant entre le travail à la ferme (agriculture biologique, permaculture), l'instruction en famille en unschooling, mon activité de doula, énergéticienne, d'art-thérapeute et l'écriture. Notre ferme est un lieu de vie et d'expérience où le projet est de relancer des savoir-faire ancestraux et vivriers dans le but d'une acquisition d'autonomie et de partage. Nous nous intégrons dans un réseau solidaire de nombreuse familles ardéchoise que se soit pour la paysannerie, la parentalité bienveillante ou l'IEF. Nous militons au quotidien par notre mode vie, nous sommes engagés pour un « mieux vivre » et ensemble de préférence!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.