© Famille Despontin
La vie a ses lois. La Terre-Mère également. Selon certaines traditions anciennes, la femme serait la gardienne de ces lois. Chacune des quatre phases1 qui composent le cycle menstruel est intimement liée à l’énergie qui accompagne une des quatre saisons de l’année.
 

Au moment où j’écris cet article, nous sommes en plein été. Le soleil est présent, les journées sont longues. L’énergie est réchauffante et exaltante. Lorsque le magazine arrivera dans votre boîte aux lettres et que vous lirez ces mêmes lignes, nous serons dans une toute autre configuration. L’automne sera déjà bien installé, l’énergie sera descendante et invitera au retour à soi.

Le rythme cyclique des quatre saisons se répète d’année en année. Cette succession saisonnière, nous, les femmes, la vivons en notre sein, non pas sur une année, mais à chaque cycle menstruel.

Plonger dans l’énergie de la saison et nous (re)connecter à elle peut nous guider et nous accompagner pour vivre plus en conscience la phase du cycle menstruel dans laquelle nous sommes. Et, in fine, cette prise de conscience nous permettra de mieux nous connaître sous nos différentes facettes, ce qui est une belle porte d’entrée vers une évolution personnelle.

L’hiver – Période menstruelle – Pause – Régénération – Terre

  • Le solstice d’hiver

    La nature se pose et semble être empreinte d’immobilité. Les journées sont courtes et les nuits sont longues. Ce tempo journalier invite au repos et à la régénération.

    La chute hormonale imprègne notre physiologie. De notre antre s’écoule notre flux menstruel. La fatigue, qui peut être présente, est un signe qui nous demande de ralentir et de nous octroyer un temps de répit. Cette phase nous invite à plonger dans les profondeurs de notre être tout en gardant un ancrage et une stabilité intérieurs. Pour permettre ce retour à soi, nous nous accompagnerons de l’élément Terre qui nous permettra l’enracinement nécessaire pour plonger dans nos racines.

    L’activité mentale laisse place à la méditation grâce à la présence de l’ocytocine et des GABA2.

    C’est une période intéressante pour nous connecter à notre féminin ancestral et devenir réceptrices de messages concernant notre être profond et notre vérité intérieure.

    Octroyons-nous des activités qui nous nourrissent intérieurement, telles la méditation, le chant et la danse spontanés ou encore l’écriture intuitive, de façon à nous régénérer en profondeur, tout comme la nature en cette saison.

    L’archétype de cette phase est la femme réceptive, la vieille femme sage ou encore la sorcière.

    Le printemps – Période pré-ovulatoire – Dynamisme – Expansion – Air

  • L’équinoxe de printemps

    La nature se réveille, l’élan de vie se fait sentir dans les différents règnes de la […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.