© FelixMittermeier from Pixabay
Si l’on compare l’année calendaire à une roue, chaque saison, et plus précisément chaque période charnière au cœur des saisons, en constitue un rayon. En étant attentif à la roue de l’année, nous sommes plus facilement en phase avec les cycles énergétiques de la nature et à l’écoute de ce que chaque saison nous insuffle. Nous nous intéresserons ici au solstice d’été, également appelé Litha dans la tradition païenne, le jour le plus long de l’année, durant lequel les énergies solaires sont à leur point le plus haut. Le soleil étant l’élément central du solstice d’été, le mieux est de se tenir le plus possible en extérieur pour s’adonner aux rituels que l’on aura choisis pour célébrer ce moment. On peut commencer par se lever en même temps que le soleil, afin de l’honorer et de le saluer ; une veillée le soir est aussi un bon moment pour le remercier avant qu’il se couche et une occasion toute trouvée de se retrouver autour d’un feu. Dans toutes les cultures, le solstice d’été est en effet presque toujours associé à l’élément feu : la tradition veut généralement qu’on allume un feu de joie et que l’on se réunisse pour danser autour. À défaut de feu, des bougies feront également très bien l’affaire. Si elles sont en cire naturelle, c’est encore mieux, l’abeille étant l’un des animaux associés au solstice d’été, symbole d’abondance et de douceur. Les Celtes avaient pour habitude de brûler du bois de chêne, leur arbre sacré, et couronnaient même un « roi chêne » pour l’occasion. En s’inspirant de cette tradition, on peut jeter dans le feu quelques branches de chêne, que l’on aura éventuellement pris soin d’assembler en croix deux par deux à l’aide de ficelle ou de fines branches de saule, la croix à branches égales, ou swastika, étant, selon les traditions hindouiste et scandinave, un symbole de chance associé au mouvement cyclique de l’année.

Célébrer le retour de l’abondance

La nature est en pleine floraison. C’est le moment de cueillir des fleurs pour décorer la maison, réaliser un mandala ou matérialiser un cercle rituel pour célébrer l’abondance de cette date clé. On dit aussi que le solstice d’été est le jour le plus propice pour cueillir les herbes traditionnellement utilisées pour soigner. On les récoltera de préférence à l’aube, quand elles sont encore couvertes de rosée, ou à midi, à l’heure où le soleil est le plus haut. On peut, par exemple, faire sa récolte pour l’année de verveine, de lavande, d’achillée et de millepertuis, pour citer quelques-unes des plantes remèdes par excellence. Lorsque vous faites votre cueillette, concentrez-vous sur l’énergie et la puissance du soleil, qui sont concentrées dans les feuilles des plantes récoltées, et sur l’usage que vous comptez en faire, et remerciez les éléments qui les ont aidées à pousser. Et puis, quel meilleur moment que le soltstice d’été pour organiser un pique-nique […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e
Maman de trois enfants, j'ai vu mes convictions quant à la nécessité de prendre soin de soi, des siens et de son environnement renforcées par la maternité. Déjà utilisatrice de produits naturels et privilégiant une alimentation la plus saine possible élaborée à partir de produits bio et locaux, j'ai tout naturellement poursuivi dans cette voie en allaitant mes enfants et découvert par la même occasion que je pratiquais le maternage proximal, étant aussi une adepte du cododo et du portage intensif en écharpe. Une fois plongée dans le bain, à l'écoute des besoins de mes tout-petits, je me suis passionnée pour la bienveillance et la non-violence rapportées à l'éducation. Et cela n'a plus cessé depuis ! Quand j’ai découvert Grandir Autrement, peu après la naissance de mon premier enfant, je me suis reconnue dans bien des témoignages, je me suis sentie concernée par les thèmes abordés et j’ai aimé d'emblée la façon dont les sujets étaient traités. Enfin un magazine qui parle de ce que je vis et ressens au quotidien, me suis-je dit ! C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de participer à l’élaboration de ce magazine en y adjoignant ma passion pour l'écriture afin de contribuer à la diffusion de sa philosophie qui m'a si bien éclairée sur mon chemin de maman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.