© luxstorm de Pixabay
Gagner de l’argent est à la fois synonyme de liberté et d’autonomie pour un jeune, même si au départ cet argent est gagné de façon épisodique lors de jobs d’été. Quand le jeune commence sa vie active, il peut se trouver dérouté par tout cet argent à gérer (ou pas !). La gestion d’un budget n’est pas une chose que l’on apprend lors de nos années d’école, et accompagner un jeune dans sa gestion financière est une façon de poser certaines problématiques importantes pour la suite de sa vie. On est habitué à être nourri, logé et blanchi comme on dit, et du jour au lendemain, on peut se retrouver à gagner un salaire, et même s’il s’agit au départ d’une somme minimale (le SMIC est aujourd’hui d’environ 1 200 euros nets), celle-ci est déjà importante pour un jeune qui n’a jamais reçu de telles sommes auparavant. Passée l’euphorie de pouvoir s’acheter des vêtements, un portable new tech, d’offrir des cadeaux, de se payer le permis, etc., comment appréhender la gestion d’un tel budget ? Doit-on mettre de l’argent de côté ? Ou en profiter tant qu’on le peut si par exemple on est encore hébergé ? Autant de questions peuvent être déroutantes. En tant que parents, nous pouvons accompagner notre jeune à réfléchir aux problématiques que pose le gain de l’argent dans une société de consommation.

Profiter : oui, mais…

Lorsqu’on avait jusqu’alors un peu d’argent de poche de quelques dizaines d’euros par mois, ou quelques revenus de baby-sitting ou autre travail ponctuel, gagner un salaire peut être très jouissif (à juste titre !) et euphorique. Il est bien normal qu’un jeune dans cette situation ait envie d’en profiter pour s’acheter des choses inaccessibles jusqu’alors. Une fois que l’euphorie retombe, et sauf cas exceptionnel de pathologie liée à la consommation à outrance, vient alors le temps de s’interroger et réfléchir sur l’utilisation et la gestion de ce budget. Qui dit salaire, dit avoir un compte bancaire. C’est l’opportunité pour certains jeunes de se pencher sur ce qu’implique l’ouverture d’un compte. Les jeunes préféreront pour certains des banques en ligne, ce qui leur permet de gérer leurs opérations et dialoguer avec leur conseiller sans se déplacer. D’aucuns peuvent découvrir alors qu’un compte en banque coûte de l’argent. On sera aussi confronté à la kyrielle d’offres que la banque peut vous faire, notamment en assurances, téléphonie, ou emprunts. Aider le jeune à voir clair dans toutes ces sollicitations lui permettra d’être plus avisé dans ses choix. Enfin on n’oubliera pas la question des impôts sur le revenu, déclarer le jeune à part ou non, et les conséquences de ce choix. Ce sujet peut mener à des discussions parfois casse-tête, le jeune découvre alors l’envers du décor ! Gagner sa vie comme on dit, c’est entrer dans les rouages administratifs, parfois ahurissants ou problématiques.

Fourmi ou cigale

À l’heure où les manifestations des gilets jaunes montrent une population, dite « la classe moyenne […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp !
Saisir votre nom ici svp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.