© Sophie Elusse
Cette question, nous l’entendons depuis que nous sommes petits, que nous soyons partis en vacances ou pas. Une chose est sûre, la réponse attendue est un « oui » enthousiaste. Les vacances, c’est forcément bien. La plupart d’entre nous les attendent pendant des semaines ou des mois, alors quand elles arrivent enfin, nous n’envisageons pas de ne pas en profiter. Et pour en profiter, beaucoup d’entre nous prennent soin de planifier des sorties et des activités. Si nous restons sur notre lieu de vie pendant nos congés, nous verrons souvent comme un échec de « ne rien faire ». Si nous partons, nous aurons à cœur de voir le plus de choses possible, et aurons tendance à enchaîner les visites. Il faut rentabiliser le déplacement, en quelque sorte. Tout en laissant de la place au farniente, particulièrement si nous sommes dans un lieu chaud et en bord de mer ! Quelque part, les vacances à la mer sont à peu près les seules qui tolèrent un lâcher-prise total et une place de choix au repos.

On fait quoi aujourd’hui ?

Certains savent déjà ce qu’ils feront et connaîtront chaque lieu qu’ils visiteront avant même d’être en vacances. S’il est possible de se tenir à un planning quand nous n’avons pas d’enfants (et encore, il y a toujours des choses que nous ne maîtrisons pas), c’est presque mission impossible quand on part en famille ! Du moins si on souhaite préserver une certaine harmonie. Plutôt, alors, que de planifier à l’avance, et de prévoir trop d’activités et de sorties, noter dans un coin de sa tête ou sur papier ce que l’on aimerait faire sans y accoler un jour permet de faire des projets sans se sentir obligé de s’y tenir. Ainsi, le matin, vous pouvez tâter la température, votre propre état, celui de votre conjoint, de vos enfants, les envies de chacun… Si la nuit a été difficile, vous pouvez sans culpabilité choisir une journée détente plutôt qu’aller randonner ou prendre trois métros pour aller visiter un musée (et demander aux enfants d’arrêter de courir partout).

Vacances et obligations

Les vacances sont assimilées à un moment de liberté dans une année pleine d’obligations et de contraintes. C’est le moment où on peut se faire plaisir, où on profite à fond, où on savoure, et où on se repose. En réalité, les vacances, c’est un peu comme pour Noël ou le Nouvel an : on se sent obligé de passer un moment formidable car c’est ce qui, socialement, est attendu. Mais c’est normal de vouloir passer un bon moment, me direz-vous. Tout à fait. C’est totalement normal et c’est même très encouragé ! La question est : qu’est-ce qu’on met derrière le mot « formidable » ? C’est quoi, de bonnes vacances ? Aujourd’hui, avec les photos estivales de nombre d’internautes qui circulent sur les réseaux, on a un cliché des « bonnes vacances » qui s’impose. En bons parents, nous ajoutons à ces images figées les « bons plans kids » proposés par des magazines ou sites Internet pour visiter des lieux qui feront plaisir à nos têtes […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.