© Victorine Meyers
Des activités saisonnières, ou comment appréhender avec nos enfants le rythme des saisons en lien avec nos activités : l’idée ici n’est pas tant de surajouter des activités à des plannings déjà bien chargés, mais de chercher comment, dans le cadre de nos activités nécessaires à notre organisation, nous pouvons jouer avec les saisons !

Chaque saison apporte son lot de possibilités ou, à l’inverse, pose ses limites. Pour permettre à nos enfants de mieux percevoir combien les saisons peuvent rythmer notre vie, il est important de se poser et de réfléchir aux moyens qui nous permettent de contrer certains écarts induits par notre société. Par exemple, la lumière artificielle, les serres pour les cultures, les stabulations et élevages industriels pour les œufs, le lait et la viande, etc. sont autant de façons de dépasser ce que la nature et ses saisons permettent.

Manger selon les saisons

S’il est un domaine où le rythme des saisons a un gros impact, c’est bien notre alimentation. Observons déjà que, selon que l’on vit à la ville ou à la campagne, notre lien avec les saisons sera différent. Toutefois, dans tous les cas, vous pouvez décider de manger local et donc de vous nourrir en lien avec les saisons.

En campagne, il peut être facile de faire observer ce qui change dans les potagers ou même dans la nature sauvage. On peut se promener en cueillant ici et là plantes et fleurs comestibles, travailler le carré de potager. Si on a des œufs, ou une ferme à proximité, on peut faire observer que les poules ne pondent pas à certains moments, ou encore que les poules couvent leurs œufs aussi à une certaine période, que les bébés des différents animaux ne naissent pas n’importe quand, etc. Le passage à la ferme chaque semaine permet de voir combien celle-ci est fortement impactée par les saisons.

Enfin, et ceci est valable pour les citadins, il existe un peu partout des cueillettes, par exemple en région parisienne, les Cueillettes Chapeau de Paille. Faites le plein de moments de joie qui seront des souvenirs précieux en allant dans ces cueillettes, retrouvez-y les copains de vos enfants. Les tout-petits s’installent souvent dans les brouettes, et les plus grands peuvent courir, cueillir, picorer quelques baies. Cette activité est en lien avec la saison du printemps ou de l’été, toutefois on trouvera plus de fruits et de légumes en haute saison estivale ! Et surtout, attendez-vous à de multiples questions, pourquoi les fraises ne sont pas mûres, pourquoi il ne faut pas couper les fleurs, etc.

Bien sûr, pour ceux habitant en ville, si vous avez un balcon, rien ne vous empêche de mettre des jardinières ou un petit carré potager pour profiter des saisons et faire pousser quelques plantations […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e
Il arrive que l'on me demande quel métier j'exerce. Dans une vie antérieure, je répondais "contrôleur financier", ça en jetait ! Aujourd'hui je suis bien en peine d'avoir une réponse simple... maman est le premier sur la liste, à temps plein ce métier-là ! Tous les autres sont à temps partiel... quand les enfants dorment ou sont occupés... éditrice, gestionnaire, rédactrice, traductrice, comptable, infographiste, bénévole dans diverses associations seront les principaux cités... La naissance de mon premier enfant fut un raz-de-marée qui a tout balayé, convictions, attentes, souhaits... pour laisser place à une femme qui a appris chaque jour à devenir mère et qui poursuit son apprentissage auprès de ses enfants sans relâche ! Parce que Grandir Autrement est proche de ma vision du monde en général et du parentage en particulier, j'ai souhaité m'y investir pour apporter ma petite pierre à l'édifice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.