© Droits réservés
Notre génération a connu et appris à vivre avec le SIDA, celui-ci a bouleversé la sexualité. La loi sur l’IVG et la contraception avaient auparavant déjà modifié les comportements. Si on ajoute à cela la difficulté que peuvent avoir certains parents pour parler sexualité avec leurs enfants, il peut être difficile d’aborder de façon simple et sereine ce sujet avec nos jeunes. En tant que parents, et en tant qu’adultes expérimentés, nous avons aussi un rôle à jouer dans l’accompagnement de nos jeunes vers une sexualité épanouie. Ceci passe au préalable par une façon d’être avec nos enfants plus jeunes, le comportement que nous adoptons devant eux, puis par une écoute et un dialogue avec eux lorsqu’ils sont en âge de commencer leur vie sexuelle.

Une histoire d’imitation ?

Les enfants depuis leur naissance observent attentivement le monde qui les entoure et imitent souvent leurs parents ou proches (fratries, figures d’attachement, etc.). Ainsi, notre propre comportement vis-à-vis de la sexualité et tout ce qui s’y rapporte, directement ou indirectement, va les influencer. Comment agissons-nous face à une pudeur excessive ou à l’inverse face à la nudité ? Quel est notre comportement de couple devant nos enfants ? Nous tenons-nous la main, nous embrassons-nous devant eux ou réservons-nous ces gestes pour des moments plus intimes ? Notre façon d’être aura un impact sur leur propre comportement et compréhension de la sexualité.

Répondre aux questions ?

Faut-il répondre à toutes les questions de nos enfants sur la sexualité ? Évidemment, il faut déjà prendre en compte leur âge et leur capacité de compréhension. Mais on peut raisonnablement estimer que plus nous serons transparents, plus leur curiosité sera satisfaite, et moins il y aura de tabous et plus facilement le jeune ado ou adulte viendra se confier. La façon de répondre s’adaptera à l’âge de nos enfants, et parfois une réponse simple suffira. Par exemple, pourquoi ils s’embrassent sur la bouche ? Parce qu’ils s’aiment très fort et que les personnes qui s’aiment s’embrassent souvent sur la bouche. Ou encore, la fameuse question : comment fait-on les bébés ? On peut simplement expliquer avec des mots simples qu’un monsieur et une dame ont une relation physique/amoureuse qui permet d’avoir un enfant. Une question en appelant parfois une autre, si à un moment nous estimons que cela va trop loin, nous pouvons juste dire que c’est difficile à son âge de comprendre mais que nous en reparlerons quand il sera un peu plus grand. Ou vous pouvez continuer de répondre selon que vous êtes à l’aise ou non.

Quand le moment est venu

Nos enfants grandissent et atteignent un âge où leur intérêt pour la sexualité commence à se manifester. Il est parfois difficile de faire la part entre tous les conseils qu’on aimerait leur prodiguer et le besoin de les laisser libres de découvrir leur corps et vivre leurs premiers […]

La suite de cet article est réservée aux abonné·e·s

Choisir une formule
d'abonnement
Je suis déjà
abonné·e
Il arrive que l'on me demande quel métier j'exerce. Dans une vie antérieure, je répondais "contrôleur financier", ça en jetait ! Aujourd'hui je suis bien en peine d'avoir une réponse simple... maman est le premier sur la liste, à temps plein ce métier-là ! Tous les autres sont à temps partiel... quand les enfants dorment ou sont occupés... éditrice, gestionnaire, rédactrice, traductrice, comptable, infographiste, bénévole dans diverses associations seront les principaux cités... La naissance de mon premier enfant fut un raz-de-marée qui a tout balayé, convictions, attentes, souhaits... pour laisser place à une femme qui a appris chaque jour à devenir mère et qui poursuit son apprentissage auprès de ses enfants sans relâche ! Parce que Grandir Autrement est proche de ma vision du monde en général et du parentage en particulier, j'ai souhaité m'y investir pour apporter ma petite pierre à l'édifice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.